PDG
Parktown, South Africa
PDG
Parktown, South Africa

Time filter

Source Type

News Article | May 10, 2017
Site: www.businesswire.com

Louis-David était jusqu'à très récemment PDG de Silvaris Capital Management, un fonds spéculatif international à long et court terme, qu'il a cofondé il y a quatre ans. Il y était responsable de la mise en place des stratégies de gestion d'actifs et de produits, de l'encadrement de l'équipe de 10 personnes, des opérations et transactions comme de la supervision des aspects réglementaires et de la conformité. Louis-David a auparavant fait un passage remarqué au Crédit Suisse à Londres. En tant que directeur de la stratégie et de la gestion au sein de la division banque d'investissement de la zone EMEA, il a géré la définition, la mise en œuvre et le suivi des clients et des activités de la division, et encadré 700 banquiers générant plus de 1 milliard de dollars de recettes. Il avait rejoint Crédit Suisse dès 2003 comme directeur du groupe des institutions financières, en tant que responsable de la gestion des relations de la banque avec les clients français et belges. De 1996 à 2003, Louis-David était membre du groupe des institutions financières d'UBS à Londres, où il était responsable de la génération et de l'exécution des fusions et acquisitions et des mandats de financement pour les clients français, belges et italiens. Il avait auparavant débuté chez Merrill Lynch à Londres puis à la Société Générale à New York. Bechir Mana, Directeur Général EMEA qui dirige le bureau de Paris a déclaré : «Je suis ravi que Louis-David nous rejoigne au sein de notre équipe parisienne comme Managing Director pour renforcer nos projets régionaux de croissance. L’expérience internationale approfondie des institutions financières, de la gestion des risques financiers et des domaines de la compliance et de la conformité réglementaire comme du monde de la banque d'investissement, complètent parfaitement sa connaissance fine du secteur financier. Il apporte notamment son expertise dans les domaines des fusions et acquisitions et du financement international. Son concours nous sera précieux et permettra un réel renforcement de nos services aux clients de Kroll dans cette région. » Louis-David Magnien ajoute : « Kroll jouit d'une image de marque exceptionnelle. La réputation solide de Kroll auprès de ses clients en matière d’étude, d’analyse et de gestion des risques inhérents aux transactions d’affaires et aux investissements y compris les plus complexes, permet d’accompagner ses clients au quotidien et dans la prise des décisions stratégiques décisives. Je suis ravi de rejoindre l’équipe de Kroll à Paris, et suis impatient de contribuer à la stratégie de croissance ambitieuse en apportant à l'équipe les connaissances et l'expérience que j'ai acquises auprès d'autres institutions financières. » Louis-David est titulaire d’un Master en finance internationale et en gestion de la fiscalité d’ HEC Paris (Ecole des Hautes Études Commerciales) et un Master en fiscalité internationale de l'Université de Paris XI. Il maîtrise le français, l'anglais, l'italien et l'allemand. Depuis plus de 40 ans, grâce à un large éventail de services d’investigation, de cybersécurité, de due diligence, de compliance et de conformité, de sécurité, de sûreté opérationnelle, de gestion analytique des données et de traitement de l'information, Kroll aide ses clients à prendre des décisions sûres visant à réduire les risques aux personnes, aux biens, aux transactions et à la sécurité. Basée à New York avec plus de 35 bureaux dans 20 pays, Kroll compte une équipe multidisciplinaire de plus de 1000 employés et sert une clientèle mondiale de cabinets d'avocats, d'institutions financières, de sociétés, d'institutions à but non lucratif, d'organismes gouvernementaux et de particuliers.


MONTE CARLO, Monaco--(BUSINESS WIRE)--La Monaco Investment Corporation (MIC) a été annoncée avec le soutien de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco pour mener un programme d’investissement direct axé sur l’acquisition de positions de contrôle dans des sociétés à travers le monde. La société est gérée par Scepter Partners, un syndicat de placement et banque d'affaires fondé par le financier Rayo Withanage et dirigé par un comité de pilotage composé de vétérans du secteur, dont Brady Dougan, ancien PDG de Credit Suisse, William Doyle, ancien PDG de PotashCorp of Saskatchewan, et Bob Diamond, fondateur et PDG d’Atlas Merchant Capital et ancien PDG de Barclays. La nouvelle société d’investissement direct pour les fonds souverains s’attache à servir certains investisseurs invités par Scepter et la Principauté. La MIC mènera initialement un programme d’investissement dans des institutions financières et des ressources naturelles, avec une expansion dans d’autres secteurs à mesure que seront acquises des capacités d’investissement. S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a déclaré : « La Monaco Investment Corporation changera la manière dont les fonds souverains et les investisseurs privés s’engagent dans des placements dans des grandes capitalisations à l’échelle mondiale. Les fondateurs de Scepter et moi-même avons réaffirmé notre engagement à soutenir cette institution, et nous ferons un usage proactif de notre capital et de nos relations pour sa réussite. Nous croyons dans les initiatives financières et le solide leadership de Scepter, et sommes convaincus que la MIC se développera jusqu’à devenir une institution dont nous pourrons tous être très fiers. » Scepter a été créée par des membres de familles régnantes d’Asie et du Golfe qui ont formé un syndicat permanent d’investisseurs souverains apportant environ 14 milliards USD d’actifs discrétionnaires de parties prenantes de Scepter. Son Altesse le Prince Abdul Ali Yil Kabier, un prince de Brunei et cofondateur de Scepter, a affirmé : « Leurs Altesses et moi-même nous engageons collectivement à apporter notre soutien pour que Monaco devienne un acteur majeur dans l’investissement direct mondial et à créer de la valeur pour les parties prenantes à travers le prisme du développement durable. Nous avons une confiance totale dans la direction de Scepter et soutenons la vision du développement de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco. » M. Withanage, président exécutif de Scepter, a expliqué : « Nous avons à cœur d'œuvrer savamment pour que la MIC devienne une société à vocation mondiale combinant des investisseurs et opérateurs de niveau international pour développer un groupe de sociétés puissantes. » La société sera un véhicule d’investissement supranational, ouvert exclusivement aux investisseurs souverains et institutionnels. Cependant, durant sa première année, la société est susceptible d’inviter certaines familles figurant au palmarès Forbes 500 qui résident à Monaco ou sont des amis de la Principauté. Ces familles sont choisies par zone géographique et orientation industrielle en tant qu’investisseurs fondateurs dans la société et copropriétaires de la société de gestion. M. Mark Thomas, vice-président de The Sovereign Trust, le plus important actionnaire de Scepter, a ajouté : « Avec la MIC, c’est la première fois qu’une structure d’investissement direct pour les fonds souverains réunit un capital à long terme important avec certains des investisseurs individuels les plus couronnés de succès au monde. La MIC existe pour travailler avec l’un des actifs les plus intéressants de Monaco, ses amis et résidents. » La MIC doit initialement tirer parti de la convergence unique de l’expertise opérationnelle de Scepter dans les services financiers et les ressources naturelles. Dans les prochains mois, la direction concentrera son énergie principalement sur les premiers investissements de la MIC et décidera également de la nomination de gestionnaires d'investissements internes et d’institutions financières qui serviront la société. La MIC est positionnée pour travailler exclusivement avec des institutions financières mondiales qui se sont engagées dans des activités à Monaco, et absorber les gestionnaires d'investissements qui souhaitent basculer vers une plateforme de capital permanente. Scepter déménage sa direction à Monaco, où la société installe son siège social international.


TORONTO, ON--(Marketwired - 8 mai 2017) - La décision du gouvernement fédéral de choisir Toronto comme emplacement de la Banque de l'infrastructure du Canada (BIC) est un important pas en avant qui est salué par le Conseil canadien pour les partenariats public-privé (CCPPP). Toronto est reconnue comme un centre de services financiers international ayant des liens solides avec les principaux centres financiers du monde, y compris New York, Chicago et Londres. De surcroît, Toronto dénombre la plus grande concentration d'intervenants dans l'industrie de l'infrastructure, y compris les principaux investisseurs dans l'infrastructure du Canada et le siège social d'Infrastructure Ontario qui est reconnu à l'international comme un organisme adoptant les meilleures pratiques d'approvisionnement pour l'infrastructure de sa catégorie - un ensemble impressionnant de qualifications qui contribuera à la réussite de la Banque. L'emplacement de la Banque étant confirmé, les prochaines mesures clés consistant à recruter le président ou la présidente du conseil d'administration, ses administrateurs et le ou la PDG peuvent maintenant être entreprises rapidement pour faire en sorte que la Banque puisse entreprendre ses activités dès que possible. " Toronto fournit toutes les mesures de soutien nécessaires pour attirer les meilleurs talents internationaux afin de veiller à la réussite de la Banque de l'infrastructure du Canada ", souligne Mark Romoff, président et chef de la direction du CCPPP. " Le Conseil a bon espoir que la Banque jouera un rôle important pour attirer plus de capitaux privés tout en assurant la croissance du nombre de projets P3 réalisés à l'échelle du Canada. " Le Conseil et ses membres appuient vigoureusement le plan d'infrastructure à long terme du gouvernement et des initiatives sont en cours pour offrir des infrastructures de classe mondiale aux Canadiens. La Banque de l'infrastructure a un rôle stratégique dans ce plan. Le Conseil canadien pour les partenariats public-privé (CCPPP), fondé en 1993, regroupe des membres des secteurs public et privé. Sa mission consiste à promouvoir l'adoption de méthodes novatrices pour la réalisation de projets d'infrastructures, la prestation de services et la conclusion de partenariats entre le secteur privé et tous les paliers de l'administration publique. Le CCPPP fait la promotion de politiques publiques en matière de PPP fondées sur les faits. Il cherche également à faciliter l'adoption de pratiques exemplaires à l'échelle internationale et à informer le public sur les avantages économiques et sociaux des PPP.


Louvain (BELGIQUE) - 11 mai 2017, 7h00 CEST - TiGenix NV (Euronext Brussels et NASDAQ: TIG), société biopharmaceutique de pointe spécialisée dans le développement et la commercialisation de nouvelles thérapies axées sur les propriétés anti-inflammatoires des cellules souches allogéniques, ou provenant de donneurs, pour le traitement des pathologies chroniques, a annoncé aujourd'hui que le PDG de TiGenix, Eduardo Bravo, présentera à Bank of America Merrill Lynch, la Conférence sur les soins de santé 2017 à Las Vegas (USA) le jeudi 18 mai à 20h20. L'essai clinique de phase III européen du produit phare de TiGenix, le Cx601, dans le traitement des fistules périanales complexes - une complication grave et invalidante de la maladie de Crohn, a été achevé avec succès. Le Cx601 a fait l'objet d'un dépôt pour approbation en Europe et un essai de phase III mondial visant à soutenir une demande d'autorisation de mise sur le marché de médicament biologique (BLA) devrait être initié en 2017. TiGenix a conclu un accord de licence avec Takeda, une société pharmaceutique mondiale spécialisée en gastro-entérologie, selon lequel Takeda a acquis le droit exclusif de développer et commercialiser le Cx601 pour le traitement des fistules périanales complexes en dehors des États-Unis. Le deuxième produit de TiGenix dérivé des cellules adipeuses, le Cx611, est en cours d'essai de phase II/III dans les sepsis sévères - une cause majeure de mortalité dans les pays développés. Enfin, l'AlloCSC-01, qui cible les cardiopathies ischémiques aiguës, a montré des résultats positifs dans un essai de phase I/II dans l'infarctus aigu du myocarde (IAM). Le siège social de TiGenix est basé à Louvain (Belgique) et la société a également des activités à Madrid (Espagne). Pour plus d'informations, veuillez consulter le site http://www.tigenix.com Ce communiqué de presse peut contenir des déclarations prospectives et des estimations à l'égard des futures performances de TiGenix et du marché dans lequel elle opère. Certaines de ces déclarations, prévisions et estimations se distinguent par l'utilisation de mots tels que, sans limitation, « croit », « anticipe », « s'attend », « essaye », « prévoit », « cherche à », « estime », « pourrait », « fera » et « continue » et autres expressions similaires. Elles comprennent toutes les questions qui ne sont pas des faits historiques. De telles déclarations, prévisions et estimations sont fondées sur diverses hypothèses et évaluations des risques connus et inconnus, incertitudes et autres facteurs, qui ont été jugés raisonnables quand ils ont été formulés, mais qui peuvent se révéler incorrects. Les événements réels sont difficiles à prédire et peuvent dépendre de facteurs qui échappent au contrôle de la Société. Par conséquent, les résultats réels, la situation financière, les performances et les réalisations de TiGenix ou encore les résultats industriels peuvent se révéler sensiblement différents des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus par ces déclarations, prévisions et estimations. Compte tenu de ces incertitudes, aucune déclaration n'est faite quant à l'exactitude ou l'équité de ces déclarations prospectives, prévisions et estimations. En outre, les estimations prospectives, déclarations et estimations ne sont valables qu'à la date de publication de ce communiqué de presse. TiGenix décline toute obligation d'actualiser ces déclarations prospectives, prévisions ou estimations pour refléter tout changement dans les attentes de la Société à leur égard, ou toute modification des événements, conditions ou circonstances sur lesquels ces déclarations, prévisions ou estimations se fondent, sauf dans la mesure requise par la législation belge.


News Article | May 10, 2017
Site: www.marketwired.com

GATINEAU, QC--(Marketwired - 10 mai 2017) - La société Hydropothecary ( : THCX) (" THCX " ou l'" Entreprise ") a annoncé aujourd'hui les résultats de son deuxième trimestre pour le trimestre et le semestre terminés le 31 janvier 2017. Les états financiers de l'Entreprise ainsi que les rapports de gestion afférents pour ladite période sont accessibles sous le profil de l'Entreprise se trouvant sur le site Web de SEDAR au www.sedar.com. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens. " Les excellents résultats obtenus au cours du deuxième trimestre témoignent de la capacité de notre équipe à mettre en œuvre des stratégies novatrices inégalées dans l'industrie ", a déclaré Sebastien St-Louis, PDG. " Alors que nous nous apprêtons à construire de nouvelles infrastructures qui ouvriront à la fin de l'année 2018, déjà complètement financées et d'une superficie de 250 000 pieds carrés, la notoriété de notre marque et la demande pour nos produits sont plus fortes que jamais ; nous attendons avec impatience l'annonce prochaine de la légalisation de la marijuana récréative au Canada. " Les faits saillants de l'exploitation pour le trimestre se terminant le 31 janvier 2017 incluent : Les revenus ont augmenté de plus de 400 %, passant de 180 000 $ au deuxième trimestre de 2016 à 913 000 $ au deuxième trimestre de l'exercice 2017 pour augmenter à 2,1 millions de dollars pour les six mois se terminant le 31 janvier 2017 contre les 201 000 $ pour les six mois se terminant le 31 janvier 2016. L'Entreprise a aussi enregistré une augmentation d'expéditions de 12,1 % au cours du trimestre se terminant le 31 janvier 2017, c'est-à-dire, 90 518 grammes expédiés contre 80 782 grammes pour le trimestre se terminant le 31 octobre 2016. Le revenu au gramme a diminué au cours du deuxième trimestre 2017, passant de 14,10 $ au premier trimestre 2017 à 10,10 $. Cette diminution est attribuable au lancement de la gamme de produits intermédiaires H2, ainsi qu'au fait qu'Anciens Combattants Canada ait placé une limite de remboursement aux patients se situant à 8,50 $ le gramme. Malgré l'augmentation du nombre de grammes vendus au cours du trimestre antérieur, une diminution de 19,7 % des revenus totaux a été enregistrée du trimestre se terminant le 31 octobre 2016 jusqu'à celui se terminant le 31 janvier 2017. Avec l'achèvement de la construction de la bâtisse 5, l'Entreprise a pu y commencer sa production afin de répondre à la demande anticipée des nouveaux produits de la gamme H2, ce qui a engendré une augmentation des coûts de production. L'Entreprise a aussi enregistré une diminution du coût en espèce au gramme de son inventaire qui est passé de 1,61 $ le 31 octobre 2016 à 1,47 $ le 31 janvier 2017. Les frais d'exploitation ont enregistré une hausse, passant de 1,5 million de dollars pour le trimestre se terminant le 31 octobre 2016 à 1,9 millions pour celui se terminant le 31 janvier 2017. L'Entreprise a supporté des frais de financement de 229 000 $ découlant du financement qui s'est produit au cours du trimestre, ce qui a eu comme résultat un flux monétaire net provenant des activités de financement de 19,0 millions de dollars. Une augmentation des frais liés aux infrastructures a été enregistrée et s'explique par la construction de la bâtisse 5. " En très peu de temps, Hydropothecary est parvenu au meilleur coût au gramme et a enregistré le revenu au gramme le plus haut dans toute l'industrie, ce qui atteste de la reconnaissance que nos clients portent envers les méthodes et techniques que nous déployons afin d'offrir un produit d'une qualité exceptionnelle. Nous avons aussi démontré notre capacité à construire des infrastructures de pointe au coût de 100 $ le pied carré ", a déclaré M. St-Louis. " Alors que tout le monde parle de la légalisation de la marijuana à des fins récréatives, le marché de la marijuana médicale continue à prendre de l'ampleur et doit être approvisionné. Voilà pourquoi Hydropothecary s'est engagée à investir massivement et d'ajouter 250 000 pieds carrés de superficie de production et transformation. Les nouvelles infrastructures, dont le financement est entièrement assuré, ouvriront à la fin de l'année 2018 ". " Hydropothecary entrevoit également des occasions d'affaires importantes sur la scène internationale. Bien que les marchés mondiaux nous intéressent, à court terme, nos activités demeurent axées sur le Canada, et une fois notre plateforme bien ancrée, nous prendrons de l'ampleur à l'international. " " Hydropothecary a l'intention de faire partie des plus grands producteurs mondiaux. Nos infrastructures actuelles peuvent générer un revenu de plus de 23 millions de dollars, et l'ajout proposé de 250 000 pieds carrés de superficie de production nous permettrait de parvenir à un revenu de plus de 180 millions de dollars aux prix courants du marché ". " Nous sommes d'avis que le contrôle de nos infrastructures et l'augmentation avérée des revenus justifient les agrandissements tout en assurant, ou rehaussant, nos normes de qualité. Nous croyons qu'une concurrence durable et à long terme n'est possible que si nous continuons à promouvoir la qualité et l'efficacité du déploiement des investissements. " " Bien que nous entretenions de grandes ambitions, nos principes fondamentaux demeurent solides. Pour qu'une entreprise prospère, elle doit passer à l'action. Hydropothecary a la ferme intention de parvenir à la rentabilité d'ici janvier 2018 ", a conclu M. St-Louis. La société Hydropothecary est productrice et distributrice de cannabis à des fins médicales autorisée et approuvée par Santé Canada en vertu du Règlement sur l'accès au cannabis à des fins médicales (Canada). Hydropothecary produit de la marijuana médicale naturellement cultivée et rigoureusement testée d'une qualité exceptionnelle. L'image de marque de Hydropothecary, son offre de produits de marijuana, ses normes de services aux patients et le prix de ses produits reflètent l'excellence du positionnement de THCX en tant marque supérieure de marijuana médicale légale au sein du marché émergent. En plus de produire et de vendre de la marijuana médicale, Hydropothecary s'implique dans la recherche et le développement en lien avec les cannabinoïdes : les méthodes d'extraction, l'élaboration de médicaments et la combinaison de molécules précises. En outre, l'entreprise s'investit dans l'élaboration et le brevetage de nouvelles technologies liées à la marijuana médicale, et prévoit importer et exporter de la marijuana médicale. Ce communiqué de presse contient de l'information prospective basée sur les projections actuelles. De telles prospections incluent les déclarations au sujet des capacités futures d'opération et de production, les répercussions de l'agrandissement des infrastructures et l'accroissement des capacités de production et la disponibilité prévue de la gamme de produits. Ces déclarations ne devraient pas être prises comme garantissant une performance prochaine ou traduites en résultats. De telles déclarations comprennent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats actuels, la performance ou les accomplissements soient matériellement différents de ce qu'impliquent ces déclarations. L'Entreprise n'assume aucune responsabilité en matière de mise à jour ou de révision de l'information prospective pour refléter des circonstances ou des événements nouveaux, sauf si la loi l'y oblige. Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ne sont tenus responsables quant au caractère adéquat ou exact du présent communiqué. Ce communiqué de presse a été traduit en français à partir de l'original en anglais et représente une traduction fidèle au meilleur des connaissances de la traductrice. En cas de divergence entre les deux documents, seule la version anglaise fera foi.


« Cet investissement stratégique va permettre à nos entreprises respectives de partager leurs objectifs stratégiques, et à Showroomprivé d'accélérer la mise en œuvre de ses ambitions de croissance en France et à l'international. Cette prise de participation est une marque forte de confiance vis-à-vis des dirigeants et des équipes de Showroomprivé et envers leur capacité à devenir un leader européen du e-commerce. » ont déclaré Thierry Petit et David Dayan, co- fondateurs de Showroomprivé. « Cette prise de participation et ce partenariat basé sur une vision partagée de l'avenir du commerce omnicanal vont permettre à nos équipes de tirer le meilleur parti des univers du digital, du mobile et du commerce physique et d'accélérer la transformation digitale de Conforama, afin d'accroître son leadership dans l'équipement de la maison en Europe. » selon Alexandre Nodale, PDG de Conforama. « Nous sommes très heureux de réaliser cet investissement stratégique dans Showroomprivé, une entreprise dont l'esprit entrepreneurial est totalement aligné avec le nôtre. » a déclaré Markus Jooste, CEO de Steinhoff. Après réalisation de l'opération, les fondateurs de Showroompivé(1) et Conforama seront liés par un pacte d'actionnaires(2) en vertu duquel ils agiront de concert vis-à-vis de Showroomprivé. Le sous- concert composé des fondateurs conservera 27,21% du capital et 38,15% droits de vote et Conforama détiendra 17% du capital et 12.95% des droits de vote. Alexandre Nodale rejoindra le Conseil d'Administration de Showroomprivé. (2) Le pacte d’actionnaires contient des clauses relatives (i) à la composition du conseil d’administration (11 à 12 administrateurs et un censeur, dont 5 désignés par les fondateurs parmi lesquels le président disposant d’une voix prépondérante, et 1 administrateur et 1 censeur désignés par Conforama) ; (ii) à l’engagement des concertistes de maintenir les dirigeants actuels ; (iii) à la cessation du concert en cas de désaccord persistant sur des décisions stratégiques majeures, susceptible de conduire à un dénouement de l’investissement de Conforama ou au lancement d’une offre publique, sous réserve de conditions de prix tenant compte de la transaction d’origine ; (iv) des engagements de plafonnement et de conservation de participation réciproques sous réserve d’exceptions et (v) aux cessions des actions des concertistes (droit de première offre réciproque, promesses de vente et engagement d’apports réciproques en cas d’offre publique, sous certaines conditions de prix).


La séparation devrait avoir lieu par le biais d'une scission partielle exonérée d'impôts d'Electrical par Pentair avec distribution d'actions à ses actionnaires. Water et Electrical devraient être correctement dotées en capital et disposer de cotes de crédit de catégorie investissement. Jusqu'à la fin de la séparation prévue, Pentair prévoit de continuer à payer son dividende trimestriel et définira des politiques de dividendes appropriées pour chaque entreprise une fois la séparation achevée. « Nous devons bâtir deux entreprises solides et hautement performantes avec l'acuité d'exploitation et la culture pour prospérer en tant que deux sociétés indépendantes », a déclaré Randall J. Hogan, président et directeur général de Pentair. « La séparation de Water et Electrical pour créer deux sociétés non diversifiées est la prochaine étape logique de l'évolution de Pentair et est en cohérence avec notre stratégie qui vise à améliorer continuellement la valeur pour les actionnaires. Les deux sociétés auront l'attention, le talent et la flexibilité pour croître de manière rentable, à la fois de manière organique et par le biais d'acquisitions. » Après la séparation, John L. Stauch, vice-président directeur et directeur financier de Pentair, deviendra le PDG de Water et Karl R. Frykman, l'actuel président du segment Water de Pentair, deviendra le directeur de l'exploitation de Water. Le membre du comité existant David A. Jones deviendra le président de Water. Beth A. Wozniak, l'actuel président du segment Electrical de Pentair deviendra le PDG d'Electrical. Randall J. Hogan quittera ses fonctions de président et directeur général de Pentair et servira en tant que président d'Electrical. « Nous sommes reconnaissants du leadership de Randy et sommes ravis de pouvoir continuer à bénéficier de son expertise alors qu'il assume le rôle de président d'Electrical », a déclaré William T. Monahan directeur principal de Pentair. « Pendant ses 17 années en tant que PDG, la société s'est radicalement transformée et a plus que sextuplé la capitalisation boursière. » DÉTAILS DE LA TRANSACTION Pentair prévoit d'achever la séparation au deuxième trimestre de l'année 2018, sous réserve de la satisfaction des conditions habituelles, et notamment l'obtention de l'approbation finale du comité de direction de Pentair, la réception des avis et agréments fiscaux ainsi que l'efficacité des dépôts appropriés auprès de la Securities and Exchange Commission américaine. Une fois la scission partielle achevée, Electrical deviendra une société cotée en bourse indépendante et les actionnaires de Pentair recevront des actions d'Electrical au prorata. Les détails de la répartition seront inclus dans la déclaration d'enregistrement du formulaire 10. Water devrait conserver la constitution et la résidence fiscale existantes de Pentair ; Electrical devrait avoir une constitution et une résidence fiscale similaires. CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE Le président et directeur général de Pentair, Randall J. Hogan, discutera de la transaction lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs à 8 h heure de l'Est aujourd'hui. Il est possible d'accéder à une webdiffusion audio en direct de la conférence, ainsi qu'à la présentation connexe, dans la section Investors (investisseurs) du site Web de la société, pentair.com, peu de temps avant le début de la conférence, ou en composant le 800-706-6748 ou le 973-638-3449 et le numéro de conférence 20042469. Une rediffusion de la conférence téléphonique sera accessible dès qu'elle sera disponible et il sera possible d'y accéder jusqu'au 9 juin 2017 en composant le 855-859-2056 ou le 404-537-3406 et le numéro de conférence 20042469. La webdiffusion et la présentation seront archivées sur le site Web de la société à la suite de la conclusion de l'événement. À PROPOS DE PENTAIR PLC Pentair plc (NYSE : PNR) est une société mondiale qui se consacre à bâtir un monde plus sûr et plus durable. Pentair fournit des produits, services et solutions à la pointe de l'industrie qui aident les personnes à utiliser au mieux les ressources dont elles dépendent le plus. Sa technologie fait avancer le monde en garantissant que l'eau est abondante, utile et pure et que les équipements essentiels et ceux à proximité sont protégés. Avec un chiffre d'affaires en 2016 s'élevant à 4,9 milliards $, Pentair emploie environ 19 000 personnes dans le monde entier. Pour en savoir plus, veuillez visiter pentair.com. ÉNONCÉS PROSPECTIFS Le présent communiqué contient des énoncés que nous pensons être des « énoncés prospectifs » au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Tous les énoncés, autres que ceux d'un fait historique sont des énoncés prospectifs, et notamment, sans toutefois s'y limiter, les énoncés qui relatent l'intention de créer deux sociétés indépendantes à la suite de la séparation proposée, les avantages escomptés de la séparation proposée, la nature exonérée d'impôts de la séparation proposée, les profils de crédit estimés des sociétés indépendantes et le calendrier envisagé de la séparation proposée. Sans s'y limiter, les énoncés précédés, suivis ou comprenant les mots « cible », « planifie », « croit », « s'attend à », « a l'intention de », les verbes au futur, « probable », « prévoit », « estime », « projette », « devrait », les verbes au conditionnel, « positionné », « stratégie », « futur », ou les mots, phrases ou termes au contenu similaire ou encore la formulation négative de ceux-ci, sont des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs ne sauraient constituer des garanties de performance future et sont soumis à des risques, incertitudes, hypothèses et autres facteurs, certains d'entre eux échappant notre contrôle, qui pourraient faire que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou impliqués par de tels énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent notre capacité à répondre aux conditions nécessaires pour accomplir la séparation proposée en temps opportun ou dans sa totalité ; notre capacité à séparer les deux sociétés et à réaliser les avantages escomptés de la séparation proposée ; les effets négatifs sur les activités commerciales ou les résultats financiers des deux sociétés et le cours du marché de nos actions en raison de l'annonce de l'accomplissement de la séparation proposée ; des frais de transaction imprévus tels que des frais juridiques ou de règlement judiciaire ; l'incapacité à obtenir des agréments fiscaux ou des modifications des lois fiscales ; des modifications des conditions du marché financier ; l'impact de la séparation proposée sur nos employés, clients et fournisseurs ; les conditions économiques et commerciales globales mondiales ayant un impact sur les activités des deux sociétés ; les futures possibilités dont notre comité pourrait déterminer qu'elles présentent un plus grand potentiel d'accroître la valeur des actionnaires ; et la capacité des deux sociétés à fonctionner de manière indépendante à la suite de la séparation proposée. Des informations supplémentaires concernant ces facteurs et d'autres facteurs figurent dans nos dépôts auprès de la Securities and Exchange Commission américaine, y compris dans notre rapport annuel 2016 sur le formulaire 10-K. Tous les énoncés prospectifs ne valent qu'à la date du présent communiqué de presse. Nous n'assumons aucune obligation, et rejetons toute obligation, de mettre à jour les informations contenues dans le présent communiqué de presse.


Avec plus de 2 millions de wearables déjà vendus depuis son lancement en 2013, et ce grâce à son approche unique de « smartwatches pour tous » - des prix accessibles, une grande variété de modèles et des designs tendances, MyKronoz est aujourd'hui un acteur majeur sur le marché européen. Forte du succès de sa campagne de financement participatif, MyKronoz confirme son ambition de conquérir le monde hors des frontières de l’Europe, notamment en Amérique du Nord et en Asie du Sud-Est, où des milliers de contributeurs ont soutenu cette innovation suisse. MyKronoz est plus déterminée que jamais à accélérer son expansion internationale via son réseau de partenaires commerciaux stratégiques et à augmenter ses parts de marché au niveau mondial, avec ZeTime et le reste de sa gamme de produits connectés de 39€ à 199€. Tout en poursuivant sa mission de créer la smartwatch la plus parfaite et la plus universelle du marché, MyKronoz a pu non seulement intégrer ces fonctionnalités, mais aussi lancer une version "Petite" de sa ZeTime (39mm), très demandée, afin de veiller à ce que tous les consommateurs puissent trouver le modèle convenant à leur poignet. L’enthousiasme de la communauté s’est traduit par plus de 8 000 commentaires publiés sur la page de la campagne et a été amplifié lors des deux sessions Kickstarter Live : plus de 3 000 personnes ont participé simultanément pour échanger avec le PDG, les directeurs Produits et Marketing de l'entreprise et découvrir des prototypes des produits. Véritable interprétation classique de la technologie à porter sur soi, ZeTime arbore un boîtier en acier inoxydable, disponible dans 2 tailles (44mm et 39mm), inspiré des plus beaux designs suisses, avec une grande variété de cadrans digitaux et de bracelets interchangeables conçus pour s'adapter à tous les styles. Dotée d’un accéléromètre triaxial et d’un capteur de fréquence cardiaque optique pour suivre l'activité et le sommeil, ZeTime enregistre vos données de santé avec une grande précision. Etanche jusqu'à 30 mètres de profondeur, ZeTime offre la qualité et la polyvalence attendues des montres haut de gamme, à un prix beaucoup plus abordable. ZeTime s’inscrit ainsi dans le segment à forte croissance des smartwatches hybrides, qui, à première vue, ressemblent et fonctionnent comme des montres analogiques traditionnelles, mais intègrent des fonctionnalités intelligentes et connectées telles que le suivi d'activité, le moniteur de fréquence cardiaque et les notifications smartphone. Représentant 7% des ventes de smartwatches en 2016, Counterpoint Technology prédit que les parts de marché des smartwatches hybrides augmenteront à 12% en 2017, doublant ainsi leurs revenus à plus de 1 milliard de dollars US. Bien que les fabricants de montres traditionnelles de luxe et les marques de wearables se tournent de plus en plus vers des modèles hybrides, ZeTime est la première à intégrer des aiguilles mécaniques sur un écran couleur tactile TFT. Fondée en janvier 2013, MyKronoz est une société suisse qui fabrique, conçoit et développe une large gamme de montres et bracelets connectés afin d’améliorer nos modes de vie de plus en plus mobiles, connectés et numériques. MyKronoz, s’efforce d’étendre et de faciliter l’expérience utilisateur avec des accessoires connectés à la fois accessibles, stylés, intuitifs et fonctionnels. Désormais présente dans 40 pays et soutenus par les principaux revendeurs et partenaires dans le monde : Orange, Auchan, Carrefour, Best Buy, Walmart, Yodobashi, HMV, MyKronoz offre une gamme complète d'appareils connectés à travers 4 catégories de produits : trackers d’activité, montres connectées, montres connectées hybrides et montres téléphones. Avec un ADN unique alliant technologie mobile et design, l'objectif de MyKronoz est de répondre aux besoins et aux goûts variés des différents utilisateurs à travers le monde, grâce à sa compatibilité avec les systèmes iOS, Android et Windows Phone et à ses prix abordables. Pour plus d’informations, rendez-vous sur: www.mykronoz.com ou suivez MyKronoz sur Twitter @mykronoz


L'année dernière, Bristlecone a lancé NEO, sa propre plateforme d'analyse de pointe, s'attachant à fournir une chaîne logistique et des analyses relatives à l'approvisionnement. Au cours de l'année, Bristlecone a intégré diverses applications sur la plateforme NEO, dont l'optimisation des stocks, la précision des prévisions, l'approvisionnement éclairé, l'analyse des dépenses et l'analyse financière de la chaîne logistique. NEO a été pleinement adopté par les clients, en raison de ses solutions axées sur l'entreprise, de son rapide retour sur investissement et de son faible coût total de propriété. Au cours de sa première année, NEO a été salué par le cabinet d'analyse Gartner, dans son rapport publié en mai 2016*. « Ce partenariat change la donne car il étend les capacités de NEO, nous permettant de relever les défis des clients, en adoptant SAP HANA et SAP BusinessObjects Cloud », a déclaré Irfan A. Khan, le PDG de Bristlecone, ajoutant que : « NEO, combiné à nos capacités opérationnelles numériques, à l'instar de l'Internet de toute chose, de la mobilité et du nuage, prend en charge Bristlecone, dans la mesure où nous collaborons avec les entreprises pour habiliter des chaînes logistiques de bout en bout connectées de façon numérique et alimentées par des analyses. » « Nous sommes heureux d'accueillir Bristlecone en tant que partenaire d'analyses FEO », a déclaré Steve Erdman, le vice-président directeur et directeur général pour les fournisseurs indépendants de logiciels à l'échelle mondiale, Partenariats nuage et plateformes, chez SAP. « Sur les deux dernières décennies, Bristlecone est un partenaire spécialisé dans l'écosystème de la chaîne logistique. Tirer parti de leur expertise pour l'étendre aux analyses de pointe de prochaine génération sur SAP HANA, constitue une étape logique de notre collaboration. En intégrant SAP BusinessObjects Cloud à Bristlecone NEO, nous espérons que l'offre fournira aux clients une solution unique, les aidant à mener à bien les analyses et la vision Digital Boardroom. » SAP BusinessObjects Cloud combine la planification, l'intelligence d'affaires et l'analytique prédictive en une seule solution reposant sur le nuage. Il simplifie également la planification et l'analyse financières et permet aux utilisateurs d'analyser les données et de collaborer dans un contexte d'activités de planification en temps réel. Bristlecone est un cabinet de conseil en chaîne logistique et d'analyse SaaS+ de premier plan, spécialiste de l'activation de chaînes logistiques connectées de façon numérique. Chef de file en matière de conseils, Bristlecone accompagne ses clients dans l'optimisation de la valeur stratégique de leurs chaînes logistiques et de l'analyse commerciale, en augmentant rapidement cette valeur ajoutée par le biais d'une utilisation efficace des technologies habilitantes. Classé par Gartner parmi les meilleurs intégrateurs de systèmes de gestion de la chaîne d'approvisionnement, Bristlecone a généré de la valeur ajoutée stratégique pour plus de 300 clients dans divers secteurs. Axé essentiellement sur les défis relatifs à l'approvisionnement, à la chaîne logistique et à l'analyse, Bristlecone aide ses clients à analyser, concevoir, effectuer et améliorer leurs opérations, en misant sur des années d'expérience en solutions préconfigurés, en déploiements accélérés et en packages d'extension, destinés aux principales technologies de chaîne logistique. SAP, BusinessObjects, SAP HANA et d'autres produits et services SAP mentionnés dans le présent communiqué, ainsi que leurs logos respectifs, sont des marques commerciales ou des marques déposées de SAP SE (ou une filiale de SAP) en Allemagne et dans d'autres pays. Consulter http://www.sap.com/corporate-en/legal/copyright/index.epx pour des informations et des avis complémentaires sur la marque.


Plus d'un siècle de couverture générale des recherches les plus importantes réalisées dans le monde a porté le nombre des références citées dans Web of Science à plus de 1 milliard, et ce n'est pas fini. Or, la gestion d'un tel volume de références peut se révéler difficile pour les administrateurs académiques. « Nous nous sommes donné comme priorité de faciliter la saisie des données pour nos clients Activity Insight », explique Matt Bartel, PDG et fondateur de Digital Measures. « Permettre au corps enseignant de s'intégrer automatiquement à Web of Science, l'une des bases de données de citations les plus grandes et les plus respectées dans le monde, témoigne de notre volonté d'accroître l'efficience et d'aider nos clients à économiser beaucoup de temps. Les membres du corps enseignant font un travail remarquable, et c'est là une étape importante pour les aider à faire connaître leurs réalisations au public ». « Ce partenariat nous permet de continuer notre expansion dans le secteur adressable des outils de flux de travaux dans la recherche afin que les clients actuels et futurs puissent maximiser l'usage qu'ils font des contenus Web of Science », explique Emmanuel Thiveaud, responsable de la recherche analytique chez Clarivate. « Nous sommes très heureux de continuer à créer de précieux partenariats qui permettent à nos clients mutuels de répondre efficacement aux besoins du corps enseignant en termes de gestion et d'évaluation avec des données et des indicateurs dignes de confiance ». Pour plus d'informations sur la manière d'importer directement des contenus et des données d'analyse depuis Web of Science dans Activity Insight, contactez soit Jim Samuel chez Clarivate ou Stacy Becker chez Digital Measures. Clarivate™ Analytics accélère le rythme de l'innovation en fournissant des informations et des analyses fiables à ses clients partout dans le monde pour leur permettre de découvrir, protéger et commercialiser de nouvelles idées, avec plus de rapidité. Anciennement l'entreprise de propriété intellectuelle et des sciences de Thomson Reuters, nous détenons et exploitons une collection des plus grandes entreprises par abonnement axées sur la recherche scientifique et universitaire, l'analytique des brevets et les normes réglementaires, l'intelligence pharmaceutique et biotechnologique, la protection des marques, la protection des marques de domaine et la gestion de la propriété intellectuelle. Clarivate™ Analytics est désormais une société indépendante qui compte plus de 4 000 employés, opère dans 100 pays et détient les marques connues qui comprennent Web of Science™, Cortellis™, Thomson Innovation™, Derwent World Patents Index™, CompuMark™, MarkMonitor® and Techstreet™, entre autres. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre site clarivate.com. Digital Measures se consacre exclusivement à la gestion, à la communication et au flux de tâches des données Web pour les universités. Plus de 250 000 professeurs d'université dans 60 % des plus grandes universités aux Etats-Unis et des universités dans plus de 15 pays font confiance à Activity Insight™, sa solution à la pointe du secteur pour la communication des activités du corps enseignant. Cette société, qui a son siège à Milwaukee, dans le Wisconsin, a été fondée en 1999. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur digitalmeasures.com.

Loading PDG collaborators
Loading PDG collaborators