IPN

Mexico City, Mexico
Mexico City, Mexico
SEARCH FILTERS
Time filter
Source Type

News Article | May 8, 2017
Site: www.businesswire.com

Ipsen (Euronext: IPN; ADR: IPSEY) today announced that it has completed its previously announced acquisition of a portfolio of five consumer healthcare products from Sanofi (Euronext: SAN; NYSE: SNY). The most significant product is Prontalgine®, an analgesic for the treatment of moderate to severe pain, only sold in France. The portfolio also includes Buscopan®, an antispasmodic (sold in the Czech Republic, Estonia, Hungary, Latvia, Poland and Slovakia), Suppositoria Glycerini, a laxative (sold in the Czech Republic), as well as Mucothiol® and Mucodyne®, expectorants for cough and flu, sold respectively in Greece and the Republic of Ireland. This transaction strengthens the evolution of Ipsen Consumer Healthcare portfolio in France and Central Europe with the strategic intent to further develop the OTx1 model in most geographies. Ipsen Consumer Healthcare generated sales in excess of €300 million in 2016. The product portfolio includes renowned brands such as Smecta®, Forlax® and Tanakan® with wide commercial coverage in Europe and emerging markets, including strong positions in geographies such as China, Russia, Algeria and Southeast Asia. Ipsen is a global specialty-driven pharmaceutical group with total sales close to €1.6 billion in 2016. Ipsen sells more than 20 drugs in more than 115 countries, with a direct commercial presence in more than 30 countries. Ipsen’s ambition is to become a leader in specialty healthcare solutions for targeted debilitating diseases. Its fields of expertise cover oncology, neurosciences and endocrinology (adult & pediatric). Ipsen’s commitment to oncology is exemplified through its growing portfolio of key therapies improving the care of patients suffering from prostate cancer, neuro-endocrine tumors, renal cell carcinoma and pancreatic cancer. Ipsen also has a significant presence in consumer healthcare. Moreover, the Group has an active policy of partnerships. Ipsen's R&D is focused on its innovative and differentiated technological platforms, peptides and toxins, located in the heart of the leading biotechnological and life sciences hubs (Les Ulis/Paris-Saclay, France; Slough/Oxford, UK; Cambridge, US). In 2016, R&D expenditures exceeded €200 million. The Group has more than 4,900 employees worldwide. Ipsen’s shares are traded on segment A of Euronext Paris (stock code: IPN, ISIN code: FR0010259150) and are eligible to the “Service de Règlement Différé” (“SRD”). The Group is part of the SBF 120 index. Ipsen has implemented a Sponsored Level I American Depositary Receipt (ADR) program, which trades on the over-the-counter market in the United States under the symbol IPSEY. For more information on Ipsen, visit www.ipsen.com. The forward-looking statements, objectives and targets contained herein are based on the Group’s management strategy, current views and assumptions. Such statements involve known and unknown risks and uncertainties that may cause actual results, performance or events to differ materially from those anticipated herein. All of the above risks could affect the Group’s future ability to achieve its financial targets, which were set assuming reasonable macroeconomic conditions based on the information available today. Use of the words "believes," "anticipates" and "expects" and similar expressions are intended to identify forward-looking statements, including the Group’s expectations regarding future events, including regulatory filings and determinations. Moreover, the targets described in this document were prepared without taking into account external growth assumptions and potential future acquisitions, which may alter these parameters. These objectives are based on data and assumptions regarded as reasonable by the Group. These targets depend on conditions or facts likely to happen in the future, and not exclusively on historical data. Actual results may depart significantly from these targets given the occurrence of certain risks and uncertainties, notably the fact that a promising product in early development phase or clinical trial may end up never being launched on the market or reaching its commercial targets, notably for regulatory or competition reasons. The Group must face or might face competition from generic products that might translate into a loss of market share. Furthermore, the Research and Development process involves several stages each of which involves the substantial risk that the Group may fail to achieve its objectives and be forced to abandon its efforts with regards to a product in which it has invested significant sums. Therefore, the Group cannot be certain that favorable results obtained during pre-clinical trials will be confirmed subsequently during clinical trials, or that the results of clinical trials will be sufficient to demonstrate the safe and effective nature of the product concerned. There can be no guarantees a product will receive the necessary regulatory approvals or that the product will prove to be commercially successful. If underlying assumptions prove inaccurate or risks or uncertainties materialize, actual results may differ materially from those set forth in the forward-looking statements. Other risks and uncertainties include but are not limited to, general industry conditions and competition; general economic factors, including interest rate and currency exchange rate fluctuations; the impact of pharmaceutical industry regulation and health care legislation; global trends toward health care cost containment; technological advances, new products and patents attained by competitors; challenges inherent in new product development, including obtaining regulatory approval; the Group's ability to accurately predict future market conditions; manufacturing difficulties or delays; financial instability of international economies and sovereign risk; dependence on the effectiveness of the Group’s patents and other protections for innovative products; and the exposure to litigation, including patent litigation, and/or regulatory actions. The Group also depends on third parties to develop and market some of its products which could potentially generate substantial royalties; these partners could behave in such ways which could cause damage to the Group’s activities and financial results. The Group cannot be certain that its partners will fulfil their obligations. It might be unable to obtain any benefit from those agreements. A default by any of the Group’s partners could generate lower revenues than expected. Such situations could have a negative impact on the Group’s business, financial position or performance. The Group expressly disclaims any obligation or undertaking to update or revise any forward looking statements, targets or estimates contained in this press release to reflect any change in events, conditions, assumptions or circumstances on which any such statements are based, unless so required by applicable law. The Group’s business is subject to the risk factors outlined in its registration documents filed with the French Autorité des Marchés Financiers. The risks and uncertainties set out are not exhaustive and the reader is advised to refer to the Group’s 2016 Registration Document available on its website (www.ipsen.com).


Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a indiqué aujourd’hui avoir finalisé l’acquisition précédemment annoncée d’un portefeuille de cinq produits de santé grand public de Sanofi (Euronext : SAN ; NYSE : SNY). Le principal produit est Prontalgine®, un analgésique pour le traitement des douleurs moyennes à sévères, commercialisé uniquement en France. Le portefeuille comprend également Buscopan®, un antispasmodique (commercialisé en République tchèque, en Estonie, en Hongrie, en Lettonie, en Pologne et en Slovaquie), Suppositoria Glycerini, un laxatif, commercialisé en République Tchèque; et Mucothiol® et Mucodyne®, des expectorants pour les troubles de la sécrétion bronchique au cours des affections bronchiques aigües, respectivement commercialisés en Grèce et en Irlande. La division Santé Familiale d’Ipsen a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 300 millions d’euros en 2016. Le portefeuille de produits comprend des marques de renom comme Smecta®, Forlax® et Tanakan®, dotées d’une large couverture commerciale en Europe et dans les pays émergents, avec notamment des présences géographiques solides en Chine, en Russie, en Algérie et en Asie du Sud-Est. Ipsen est un groupe pharmaceutique de spécialité international qui a affiché en 2016 un chiffre d’affaires proche de 1,6 milliard d’euros. Ipsen commercialise plus de 20 médicaments dans plus de 115 pays, avec une présence commerciale directe dans plus de 30 pays. L’ambition d’Ipsen est de devenir un leader dans le traitement des maladies invalidantes. Ses domaines d’expertise comprennent l’oncologie, les neurosciences, l’endocrinologie (adulte et enfant). L’engagement d’Ipsen en oncologie est illustré par son portefeuille croissant de thérapies visant à améliorer la vie des patients souffrant de cancers de la prostate, de tumeurs neuroendocrines, de cancers du rein et du pancréas. Ipsen bénéficie également d’une présence significative en santé familiale. Par ailleurs, le Groupe a une politique active de partenariats. La R&D d'Ipsen est focalisée sur ses plateformes technologiques différenciées et innovantes en peptides et en toxines situées au cœur des clusters mondiaux de la recherche biotechnologique ou en sciences du vivant (Les Ulis/Paris-Saclay, France ; Slough / Oxford, UK ; Cambridge, US). En 2016, les dépenses de R&D ont dépassé 200 millions d’euros. Le Groupe rassemble plus de 4 900 collaborateurs dans le monde. Les actions Ipsen sont négociées sur le compartiment A d’Euronext Paris (mnémonique : IPN, code ISIN : FR0010259150) et sont éligibles au SRD (« Service de Règlement Différé »). Le Groupe fait partie du SBF 120. Ipsen a mis en place un programme d’American Depositary Receipt (ADR) sponsorisé de niveau I. Les ADR d’Ipsen se négocient de gré à gré aux Etats-Unis sous le symbole IPSEY. Le site Internet d'Ipsen est www.ipsen.com. Les déclarations prospectives et les objectifs contenus dans cette présentation sont basés sur la stratégie et les hypothèses actuelles de la Direction. Ces déclarations et objectifs dépendent de risques connus ou non, et d'éléments aléatoires qui peuvent entraîner une divergence significative entre les résultats, performances ou événements effectifs et ceux envisagés dans ce communiqué. Ces risques et éléments aléatoires pourraient affecter la capacité du Groupe à atteindre ses objectifs financiers qui sont basés sur des conditions macroéconomiques raisonnables, provenant de l’information disponible à ce jour. L'utilisation des termes " croit ", " envisage " et " prévoit " ou d'expressions similaires a pour but d'identifier des déclarations prévisionnelles, notamment les attentes du Groupe quant aux événements futurs, y compris les soumissions et décisions réglementaires. De plus, les prévisions mentionnées dans ce document sont établies en dehors d’éventuelles opérations futures de croissance externe qui pourraient venir modifier ces paramètres. Ces prévisions sont notamment fondées sur des données et hypothèses considérées comme raisonnables par le Groupe et dépendent de circonstances ou de faits susceptibles de se produire à l’avenir et dont certains échappent au contrôle du Groupe, et non pas exclusivement de données historiques. Les résultats réels pourraient s’avérer substantiellement différents de ces objectifs compte tenu de la matérialisation de certains risques ou incertitudes, et notamment qu’un nouveau produit peut paraître prometteur au cours d’une phase préparatoire de développement ou après des essais cliniques, mais n’être jamais commercialisé ou ne pas atteindre ses objectifs commerciaux, notamment pour des raisons réglementaires ou concurrentielles. Le Groupe doit faire face ou est susceptible d’avoir à faire face à la concurrence des produits génériques qui pourrait se traduire par des pertes de parts de marché. En outre, le processus de recherche et 5 / 6 développement comprend plusieurs étapes et, lors de chaque étape, le risque est important que le Groupe ne parvienne pas à atteindre ses objectifs et qu’il soit conduit à renoncer à poursuivre ses efforts sur un produit dans lequel il a investi des sommes significatives. Aussi, le Groupe ne peut être certain que des résultats favorables obtenus lors des essais pré cliniques seront confirmés ultérieurement lors des essais cliniques ou que les résultats des essais cliniques seront suffisants pour démontrer le caractère sûr et efficace du produit concerné. Il ne saurait être garanti qu'un produit recevra les homologations nécessaires ou qu'il atteindra ses objectifs commerciaux. Les résultats réels pourraient être sensiblement différents de ceux annoncés dans les déclarations prévisionnelles si les hypothèses sous-jacentes s'avèrent inexactes ou si certains risques ou incertitudes se matérialisent. Les autres risques et incertitudes comprennent, sans toutefois s'y limiter, la situation générale du secteur et la concurrence ; les facteurs économiques généraux, y compris les fluctuations du taux d'intérêt et du taux de change ; l'incidence de la réglementation de l'industrie pharmaceutique et de la législation en matière de soins de santé ; les tendances mondiales à l'égard de la maîtrise des coûts en matière de soins de santé ; les avancées technologiques, les nouveaux produits et les brevets obtenus par la concurrence ; les problèmes inhérents au développement de nouveaux produits, notamment l'obtention d'une homologation ; la capacité du Groupe à prévoir avec précision les futures conditions du marché ; les difficultés ou délais de production ; l'instabilité financière de l'économie internationale et le risque souverain ; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets du Groupe et autres protections concernant les produits novateurs ; et le risque de litiges, notamment des litiges en matière de brevets et/ou des recours réglementaires. Le Groupe dépend également de tierces parties pour le développement et la commercialisation de ses produits, qui pourraient potentiellement générer des redevances substantielles ; ces partenaires pourraient agir de telle manière que cela pourrait avoir un impact négatif sur les activités du Groupe ainsi que sur ses résultats financiers. Le Groupe ne peut être certain que ses partenaires tiendront leurs engagements. A ce titre, le Groupe pourrait ne pas être en mesure de bénéficier de ces accords. Une défaillance d’un de ses partenaires pourrait engendrer une baisse imprévue de revenus. De telles situations pourraient avoir un impact négatif sur l’activité du Groupe, sa situation financière ou ses résultats. Sous réserve des dispositions légales en vigueur, le Groupe ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives ou objectifs visés dans le présent communiqué afin de refléter les changements qui interviendraient sur les événements, situations, hypothèses ou circonstances sur lesquels ces déclarations sont basées. L'activité du Groupe est soumise à des facteurs de risques qui sont décrits dans ses documents d'information enregistrés auprès de l'Autorité des Marchés Financiers. Les risques et incertitudes présentés ne sont pas les seuls auxquels le Groupe doit faire face et le lecteur est invité à prendre connaissance du Document de Référence 2016 du Groupe, disponible sur son site web (www.ipsen.com).


News Article | May 16, 2017
Site: www.marketwired.com

Vice President, Salena Butler, also Named to the CRN Women of the Channel Power 100 List NEW YORK, NY--(Marketwired - May 16, 2017) - Infor, a leading provider of beautiful business applications specialized by industry and built for the cloud, today announced that CRN®, a brand of The Channel Company, has named Salena Butler, Annette Cunningham, and Leigh Lebow to its prestigious 2017 Women of the Channel list. The executives who comprise this annual list span the IT channel, representing vendors, distributors, solution providers and other organizations that figure prominently in the channel ecosystem. Each is recognized for her outstanding leadership, vision and unique role in driving channel growth and innovation. Butler, vice president, channels, was also named to the 2017 CRN Power 100, an elite subset of its prestigious annual Women of the Channel list. The Power 100 belong to an exclusive group drawn from this larger list: women leaders whose vision and influence are key drivers of their companies' success and help move the entire IT channel forward. "I am beyond honored to have not only been named to the Women of the Channel list, but to also be recognized on the Power 100 list. My time in the channel has taught me so much and only continues to do so - that's part of why I love it so much," said Butler, vice president, channels, Infor. "Leigh and Annette have dedicated so much of their time and efforts to continually improve and innovate our channel operations and could not be more deserving of the recognition of being named to this year's list." Cunningham joined Infor in 2016 as regional vice president, responsible for all channel partners representing multiple Infor solutions in the UK, Ireland and Benelux. Lebow is the director for the Infor Partner Network (IPN). She is responsible for bringing tools, resources and enablement programs to channel and alliance partners. CRN editors select the Women of the Channel honorees based on their professional accomplishments, demonstrated expertise and ongoing dedication to the IT channel. "These extraordinary executives support every aspect of the channel ecosystem, from technical innovation to marketing to business development, working tirelessly to keep the channel moving into the future," said Robert Faletra, CEO of The Channel Company. "They are creating and elevating channel partner programs, developing fresh go-to-market strategies, strengthening the channel's network of partnerships and building creative new IT solutions, among many other contributions. We congratulate all the 2017 Women of the Channel on their stellar accomplishments and look forward to their future success." The 2017 Women of the Channel and Power 100 lists will be featured in the June issue of CRN Magazine and online at www.CRN.com/wotc. The Channel Company enables breakthrough IT channel performance with our dominant media, engaging events, expert consulting and education, and innovative marketing services and platforms. As the channel catalyst, we connect and empower technology suppliers, solution providers and end users. Backed by more than 30 years of unequaled channel experience, we draw from our deep knowledge to envision innovative new solutions for ever-evolving challenges in the technology marketplace. www.thechannelco.com About Infor Infor builds business software for specific industries in the cloud. With 15,000 employees and over 90,000 customers in more than 170 countries, Infor software is designed for progress. To learn more, please visit www.infor.com.


News Article | May 29, 2017
Site: www.thefishsite.com

A breakthrough which makes possible to breed fish with natural resistance to pancreas disease (PD) in Atlantic salmon has been made by Nofima, SalmoBreed and other partners. The inheritable genetic component of resistance to this viral disease was confirmed in recent challenge trials which showed that fish with a high breeding value for PD had a survival rate close to 90%, while survival rates of fish with low breeding value were just below 60%, in two different infection test models: intraperitoneal and cohabitant. Project leader Hooman Moghadam from Nofima is very optimistic after the first results of the experiment were available. “We have so far done two infection tests with selected family groups of fish. When we see the big differences in survival rate between the groups already after a few generations' selection, we know that we are on the right track. And when, in addition, the results are confirmed through two different models of infection, our findings are confirmed with even stronger evidence. Therefore, we can be sure that breeding for increased PD survival is an important tool in the fight against PD,” he said. The NFR HAVBRUK2-funded research project, SalmoResist, aims to look at the connection between phenotypic properties and fish genotype. Fish from families with high and low breeding values have been tested in the infection tests for their ability to resist infection by PD virus. By analyzing the genomes of these fishes, a phenotypic trait such as mortality can be linked to variations in the fish's DNA. This allows for a more efficient selection of PD-robust brood fish at an individual level. Such information can be utilized to increase the success rate through breeding and increase the safety of selection compared to traditional family breeding. Genetics Manager Borghild Hillestad is responsible for SalmoBreed's participation in the SalmoResist project. Prior to 2015, SalmoBreed used a QTL for selection of fish with higher tolerance against the PD virus. This has been the method that significantly reduced the number of outbreaks of the IPN disease in salmon farming. QTL-based selection methods are most effective when the trait is controlled to a high degree by one or a few genes. “Finding such a powerful QTL as we have available for IPN is a rare event. The QTL for IPN controls around 80% of the fish's resistance to the disease,” says Hillestad. “On the other hand,” she continues, “there are many characteristics that are usually affected by a large number of genes. Separately, each gene has a small effect on a trait, but combined they explain a large part of genetic variation. This is where the genomic selection method (GS) comes into play and has proven to be far more precise and effective than QTL for many properties. To be able to use GS, a good understanding of the genetic variations in the genome of the species is essential. Using GS, the entire salmon genome is evaluated in order to identify variations associated with PD survival. By acquiring a deeper understanding of such factors, we have a much stronger capacity to breed effectively for resistance to the disease.” SalmoBreed produced families based on GS values of parent fish for the first time in 2015. Since 2008, every year infection tests have been conducted on all families, and breeding values have been prepared based on this information. The selection work based on these infection tests is confirmed through SalmoResist. “Extreme values based on GS were used when the families were selected for the project. When we see the difference in survival between the groups in SalmoResist, we confirm that genomic selection is a good tool in the fight against PD,” says Hillestad. She explains that through breeding from individuals that have the desired gene composition, SalmoBreed will be able to deliver fish with ever increasing resistance to PD, generation by generation. “Breeding is the only measure that gives an ‘incremental interest effect’", explains Hillestad. “The progress we make through genomic selection in a generation form the basis for the next generation. Just look at traits such as mastitis with Norwegian Rødt Fe (Norwegian cattle breed). Here genomic selection provided a remarkable reduction in the disease and generated direct and positive results both in terms of animal welfare and milk production,” she observes. “As part of the SalmoResist project, and as a verification of infection tests, DNA samples will be collected from healthy and dead fish that have been exposed to the PD out in the field. By studying the genome variations, researchers will look for correlation and look for a confirmation of the relationship between DNA variation and high disease resistance. In the infection experiments, we can see how fish behave in a controlled environment,” says Moghadam. “In addition, when we have knowledge of the link between genes and how fish respond to a PD-outbreak in the field, we can make even better decisions when we select a more robust fish,” he adds.


News Article | May 11, 2017
Site: www.businesswire.com

Ipsen (Euronext: IPN; ADR: IPSEY), a global specialty-driven pharmaceutical group, will today host an Investor Day at which the management team will provide a comprehensive update on its current business, corporate strategy and outlook. David Meek, Chief Executive Officer of Ipsen said: “There is tremendous momentum at Ipsen. Our Specialty Care business is driving top-line growth which is outpacing that of our peers and the industry. We are benefiting from a growing focus in Oncology, which already represents almost €1 billion in sales, and from increasing geographical diversification, with a strengthening presence in the U.S. Looking forward, we are focused on driving continued double-digit growth, improving profitability and building a sustainable pipeline of innovative and differentiated assets to deliver our improved 2020 guidance and create long-term value to our patients and shareholders.” In Specialty Care, Ipsen is focused on three key therapeutic areas, Oncology, Neurosciences and Rare diseases, where Ipsen can establish a leadership position and leverage its expertise from drug development to commercialization. To complement the continued execution on its key products including the important launches of Cabometyx® and Onivyde®, Ipsen has defined a targeted and dynamic innovation model to accelerate Specialty Care growth. To build a sustainable pipeline of innovative assets, Ipsen will transform the R&D model by accelerating focused internal projects, de-prioritizing select internal programs and externally sourcing assets. Ipsen will continue to invest in business development through innovative deal structures with a focus on early to mid-stage assets in the three key therapeutic areas, targeting best-in-class, wholly-owned assets with global rights. In Consumer Healthcare, to establish a sustainable and growing business, Ipsen will complete the OTx2 model transformation and leverage the three main market-leading brands through consumer innovations, capture the underlying market growth in emerging markets and strengthen the European business. Ipsen provides improved 2020 financial targets to reflect the contribution of the acquisitions announced in early 2017, the change of definition of Core Operating Income (to exclude the amortization of intangible assets and the gain or loss on disposal of fixed assets) and the strong performance of the Specialty Care business over the last 15 months: This guidance includes the contribution from the recent 2017 acquisitions and excludes the impact from any further business development (other than development costs associated with potential new early to mid-stage R&D assets). It also covers the impact from potential Somatuline® competitive threats. Ipsen will also outline its priorities for capital allocation, which include capital expenditures, business development, dividend, and anti-dilutionary share buybacks to support its ambition to increase shareholder return. Press conference, webcast and conference call for media (in English) Ipsen will host a press conference on Thursday, May 11, 2017 at 10.00 a.m. GMT at the May Fair Hotel, Stratton St, Mayfair, London W1J 8LT. A web conference (audio and video webcast) and conference call will take place simultaneously. Participants should dial in approximately 5 to 10 minutes prior to its start. No reservation is required to participate. Replay: A recording will be available shortly after the call. This replay will be available for one week following the meeting. France and continental Europe: +33 (0)1 70 99 3529 UK: +44 (0) 20 7031 4064 United States: 1-954-334-0342 Conference ID: 961804 Meeting, webcast and conference call for the financial community (in English) Ipsen will host an analyst meeting on Thursday, May 11, 2017 at 1:00 p.m. GMT at the May Fair Hotel, Stratton St, Mayfair, London W1J 8LT. A web conference (audio and video webcast) and conference call will take place simultaneously. Participants should dial in approximately 5 to 10 minutes prior to its start. No reservation is required to participate. Replay A recording will be available shortly after the call. This replay will be available for one week following the meeting. France and continental Europe: +33 (0) 1 70 99 3529 UK: +44 (0) 20 7031 4064 United States: 1-888-365-0240 Conference ID: 961805 Ipsen is a global specialty-driven pharmaceutical group with total sales close to €1.6 billion in 2016. Ipsen sells more than 20 drugs in more than 115 countries, with a direct commercial presence in more than 30 countries. Ipsen’s ambition is to become a leader in specialty healthcare solutions for targeted debilitating diseases. Its fields of expertise cover oncology, neurosciences and endocrinology (adult & pediatric). Ipsen’s commitment to oncology is exemplified through its growing portfolio of key therapies improving the care of patients suffering from prostate cancer, neuro-endocrine tumors, renal cell carcinoma and pancreatic cancer. Ipsen also has a significant presence in consumer healthcare. Moreover, the Group has an active policy of partnerships. Ipsen's R&D is focused on its innovative and differentiated technological platforms, peptides and toxins, located in the heart of the leading biotechnological and life sciences hubs (Les Ulis/Paris-Saclay, France; Slough/Oxford, UK; Cambridge, US). In 2016, R&D expenditures exceeded €200 million. The Group has more than 4,900 employees worldwide. Ipsen’s shares are traded on segment A of Euronext Paris (stock code: IPN, ISIN code: FR0010259150) and are eligible to the “Service de Règlement Différé” (“SRD”). The Group is part of the SBF 120 index. Ipsen has implemented a Sponsored Level I American Depositary Receipt (ADR) program, which trades on the over-the-counter market in the United States under the symbol IPSEY. For more information on Ipsen, visit www.ipsen.com. The forward-looking statements, objectives and targets contained herein are based on the Group’s management strategy, current views and assumptions. Such statements involve known and unknown risks and uncertainties that may cause actual results, performance or events to differ materially from those anticipated herein. All of the above risks could affect the Group’s future ability to achieve its financial targets, which were set assuming reasonable macroeconomic conditions based on the information available today. Use of the words "believes," "anticipates" and "expects" and similar expressions are intended to identify forward-looking statements, including the Group’s expectations regarding future events, including regulatory filings and determinations. Moreover, the targets described in this document were prepared without taking into account external growth assumptions and potential future acquisitions, which may alter these parameters. These objectives are based on data and assumptions regarded as reasonable by the Group. These targets depend on conditions or facts likely to happen in the future, and not exclusively on historical data. Actual results may depart significantly from these targets given the occurrence of certain risks and uncertainties, notably the fact that a promising product in early development phase or clinical trial may end up never being launched on the market or reaching its commercial targets, notably for regulatory or competition reasons. The Group must face or might face competition from generic products that might translate into a loss of market share. Furthermore, the Research and Development process involves several stages each of which involves the substantial risk that the Group may fail to achieve its objectives and be forced to abandon its efforts with regards to a product in which it has invested significant sums. Therefore, the Group cannot be certain that favorable results obtained during pre-clinical trials will be confirmed subsequently during clinical trials, or that the results of clinical trials will be sufficient to demonstrate the safe and effective nature of the product concerned. There can be no guarantees a product will receive the necessary regulatory approvals or that the product will prove to be commercially successful. If underlying assumptions prove inaccurate or risks or uncertainties materialize, actual results may differ materially from those set forth in the forward-looking statements. Other risks and uncertainties include but are not limited to, general industry conditions and competition; general economic factors, including interest rate and currency exchange rate fluctuations; the impact of pharmaceutical industry regulation and health care legislation; global trends toward health care cost containment; technological advances, new products and patents attained by competitors; challenges inherent in new product development, including obtaining regulatory approval; the Group's ability to accurately predict future market conditions; manufacturing difficulties or delays; financial instability of international economies and sovereign risk; dependence on the effectiveness of the Group’s patents and other protections for innovative products; and the exposure to litigation, including patent litigation, and/or regulatory actions. The Group also depends on third parties to develop and market some of its products which could potentially generate substantial royalties; these partners could behave in such ways which could cause damage to the Group’s activities and financial results. The Group cannot be certain that its partners will fulfil their obligations. It might be unable to obtain any benefit from those agreements. A default by any of the Group’s partners could generate lower revenues than expected. Such situations could have a negative impact on the Group’s business, financial position or performance. The Group expressly disclaims any obligation or undertaking to update or revise any forward looking statements, targets or estimates contained in this press release to reflect any change in events, conditions, assumptions or circumstances on which any such statements are based, unless so required by applicable law. The Group’s business is subject to the risk factors outlined in its registration documents filed with the French Autorité des Marchés Financiers. The risks and uncertainties set out are not exhaustive and the reader is advised to refer to the Group’s 2016 Registration Document available on its website (www.ipsen.com). 1 Compound Annual Growth Rate (CAGR) for the period 2016-2020 2 OTx: Combination of prescripton and over-the-counter


News Article | May 11, 2017
Site: www.businesswire.com

David Meek, Directeur général d’Ipsen a déclaré: « Ipsen bénéficie d’une dynamique formidable. Notre activité de Médecine de spécialité tire la croissance du Groupe, qui dépasse celle de nos comparables et de l’industrie. Nous bénéficions de notre spécialisation accrue en oncologie, qui représente déjà près de 1 milliard d’euros de ventes, et d’une diversification géographique croissante avec une présence renforcée aux Etats-Unis. Nous sommes déterminés à délivrer sur le long-terme une croissance à deux chiffres, une profitabilité accrue et souhaitons constituer un portefeuille prometteur d’actifs innovants et différenciés, qui nous permettra d’atteindre nos objectifs relevés pour 2020, et de créer de la valeur à long-terme pour nos patients et nos actionnaires. » En Médecine de spécialité, Ipsen se concentre sur trois domaines thérapeutiques clés: l’oncologie, les neurosciences et les maladies rares, où le Groupe a le potentiel d’établir une position de leader et de tirer profit de son expertise du développement des médicaments à leur commercialisation. Afin de renforcer la mise en œuvre de sa stratégie sur ses principaux produits, dont les lancements commerciaux importants de Cabometyx® et d’Onivyde®, Ipsen a conçu un modèle d’innovation dynamique et focalisé afin d’accélérer la croissance de la Médecine de spécialité. En Santé Familiale, afin d’établir une activité pérenne et en croissance, Ipsen achèvera la transformation de son modèle commercial OTx2 et exploitera au maximum ses trois principales marques à forte renommée au travers d’innovations pour le consommateur, de la forte croissance des marchés émergents, et d’une présence renforcée en Europe. Ipsen présente des objectifs financiers relevés pour 2020, pour tenir compte de la contribution des acquisitions annoncées depuis le début de l’année 2017, ainsi que la nouvelle définition du Résultat Opérationnel des activités (qui excluent les amortissements des immobilisations incorporelles et les plus ou moins-values sur cession d'immobilisations), et la forte performance de l’activité de Médecine de spécialité sur les 15 derniers mois : Ipsen est un groupe pharmaceutique de spécialité international qui a affiché en 2016 un chiffre d’affaires proche de 1,6 milliard d’euros. Ipsen commercialise plus de 20 médicaments dans plus de 115 pays, avec une présence commerciale directe dans plus de 30 pays. L’ambition d’Ipsen est de devenir un leader dans le traitement des maladies invalidantes. Ses domaines d’expertise comprennent l’oncologie, les neurosciences, l’endocrinologie (adulte et enfant). L’engagement d’Ipsen en oncologie est illustré par son portefeuille croissant de thérapies visant à améliorer la vie des patients souffrant de cancers de la prostate, de tumeurs neuroendocrines, de cancers du rein et du pancréas. Ipsen bénéficie également d’une présence significative en santé familiale. Par ailleurs, le Groupe a une politique active de partenariats. La R&D d'Ipsen est focalisée sur ses plateformes technologiques différenciées et innovantes en peptides et en toxines situées au cœur des clusters mondiaux de la recherche biotechnologique ou en sciences du vivant (Les Ulis/Paris-Saclay, France ; Slough / Oxford, UK ; Cambridge, US). En 2016, les dépenses de R&D ont dépassé 200 millions d’euros. Le Groupe rassemble plus de 4 900 collaborateurs dans le monde. Les actions Ipsen sont négociées sur le compartiment A d’Euronext Paris (mnémonique : IPN, code ISIN : FR0010259150) et sont éligibles au SRD (« Service de Règlement Différé »). Le Groupe fait partie du SBF 120. Ipsen a mis en place un programme d’American Depositary Receipt (ADR) sponsorisé de niveau I. Les ADR d’Ipsen se négocient de gré à gré aux Etats-Unis sous le symbole IPSEY. Le site Internet d'Ipsen est www.ipsen.com. Les déclarations prospectives et les objectifs contenus dans cette présentation sont basés sur la stratégie et les hypothèses actuelles de la Direction. Ces déclarations et objectifs dépendent de risques connus ou non, et d'éléments aléatoires qui peuvent entraîner une divergence significative entre les résultats, performances ou événements effectifs et ceux envisagés dans ce communiqué. Ces risques et éléments aléatoires pourraient affecter la capacité du Groupe à atteindre ses objectifs financiers qui sont basés sur des conditions macroéconomiques raisonnables, provenant de l’information disponible à ce jour. L'utilisation des termes " croit ", " envisage " et " prévoit " ou d'expressions similaires a pour but d'identifier des déclarations prévisionnelles, notamment les attentes du Groupe quant aux événements futurs, y compris les soumissions et décisions réglementaires. De plus, les prévisions mentionnées dans ce document sont établies en dehors d’éventuelles opérations futures de croissance externe qui pourraient venir modifier ces paramètres. Ces prévisions sont notamment fondées sur des données et hypothèses considérées comme raisonnables par le Groupe et dépendent de circonstances ou de faits susceptibles de se produire à l’avenir et dont certains échappent au contrôle du Groupe, et non pas exclusivement de données historiques. Les résultats réels pourraient s’avérer substantiellement différents de ces objectifs compte tenu de la matérialisation de certains risques ou incertitudes, et notamment qu’un nouveau produit peut paraître prometteur au cours d’une phase préparatoire de développement ou après des essais cliniques, mais n’être jamais commercialisé ou ne pas atteindre ses objectifs commerciaux, notamment pour des raisons réglementaires ou concurrentielles. Le Groupe doit faire face ou est susceptible d’avoir à faire face à la concurrence des produits génériques qui pourrait se traduire par des pertes de parts de marché. En outre, le processus de recherche et 5 / 6 développement comprend plusieurs étapes et, lors de chaque étape, le risque est important que le Groupe ne parvienne pas à atteindre ses objectifs et qu’il soit conduit à renoncer à poursuivre ses efforts sur un produit dans lequel il a investi des sommes significatives. Aussi, le Groupe ne peut être certain que des résultats favorables obtenus lors des essais pré cliniques seront confirmés ultérieurement lors des essais cliniques ou que les résultats des essais cliniques seront suffisants pour démontrer le caractère sûr et efficace du produit concerné. Il ne saurait être garanti qu'un produit recevra les homologations nécessaires ou qu'il atteindra ses objectifs commerciaux. Les résultats réels pourraient être sensiblement différents de ceux annoncés dans les déclarations prévisionnelles si les hypothèses sous-jacentes s'avèrent inexactes ou si certains risques ou incertitudes se matérialisent. Les autres risques et incertitudes comprennent, sans toutefois s'y limiter, la situation générale du secteur et la concurrence ; les facteurs économiques généraux, y compris les fluctuations du taux d'intérêt et du taux de change ; l'incidence de la réglementation de l'industrie pharmaceutique et de la législation en matière de soins de santé ; les tendances mondiales à l'égard de la maîtrise des coûts en matière de soins de santé ; les avancées technologiques, les nouveaux produits et les brevets obtenus par la concurrence ; les problèmes inhérents au développement de nouveaux produits, notamment l'obtention d'une homologation ; la capacité du Groupe à prévoir avec précision les futures conditions du marché ; les difficultés ou délais de production ; l'instabilité financière de l'économie internationale et le risque souverain ; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets du Groupe et autres protections concernant les produits novateurs ; et le risque de litiges, notamment des litiges en matière de brevets et/ou des recours réglementaires. Le Groupe dépend également de tierces parties pour le développement et la commercialisation de ses produits, qui pourraient potentiellement générer des redevances substantielles ; ces partenaires pourraient agir de telle manière que cela pourrait avoir un impact négatif sur les activités du Groupe ainsi que sur ses résultats financiers. Le Groupe ne peut être certain que ses partenaires tiendront leurs engagements. A ce titre, le Groupe pourrait ne pas être en mesure de bénéficier de ces accords. Une défaillance d’un de ses partenaires pourrait engendrer une baisse imprévue de revenus. De telles situations pourraient avoir un impact négatif sur l’activité du Groupe, sa situation financière ou ses résultats. Sous réserve des dispositions légales en vigueur, le Groupe ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives ou objectifs visés dans le présent communiqué afin de refléter les changements qui interviendraient sur les événements, situations, hypothèses ou circonstances sur lesquels ces déclarations sont basées. L'activité du Groupe est soumise à des facteurs de risques qui sont décrits dans ses documents d'information enregistrés auprès de l'Autorité des Marchés Financiers. Les risques et incertitudes présentés ne sont pas les seuls auxquels le Groupe doit faire face et le lecteur est invité à prendre connaissance du Document de Référence 2016 du Groupe, disponible sur son site web (www.ipsen.com).


LEATHERHEAD, England--(BUSINESS WIRE)--Over 180 experts from across the food contact industry will gather in Rome, Italy from 15 – 17 May 2017 to attend Smithers Pira’s Global Food Contact (http://www.food-contact.com/global-food-contact/agenda). Food and beverage packaging was valued at $221 billion in 2016 and with food packaging predicted to grow at a faster rate than any other packaging market in the next five years it’s clear why it’s increasingly important to stay up-to-date with regulations in this ever-changing industry. Food contact regulations across the globe often fail to unite, so players from across the supply chain have a constant battle to stay-to-date with key legislation in all countries they export to, which is why Global Food Contact offers them the perfect solution. Described as “An efficient and enjoyable means of staying up to date with the global regulatory landscape” by Allan Brown from Scholle IPN Packaging Inc., Global Food Contact offers delegates the opportunity to hear the latest industry trends, deepen their understanding of international FCM requirements, gain updates on food contact legislation, network with food contact professionals and receive the latest information on regulatory requirements in all key markets they export to including Europe, US, Canada, Asia and South America. Attendees to the conference include industry leaders and legislators from across the food contact supply chain such as regulatory affairs professionals, chemical manufacturers, material suppliers, brand owners and R&D scientists developing new chemicals for food contact applications. Delegates to the conference will also be able to book themselves onto an exclusive pre-conference workshop, taking place on Monday 15th May with Head of Food Contact Compliance at Smithers Pira, Alistair Irvine. For more information on Global Food Contact visit http://www.food-contact.com/global-food-contact. Sponsorship and exhibition opportunities are still available. For more information about sponsorship and exhibition opportunities, please contact Stephen Frier on +44 (0)1372 802006 or email sfrier@smithers.com. Smithers Pira is the worldwide authority on the packaging, paper and print industry supply chains. They provide world-leading expertise and market intelligence, and offer a range of testing services supported by comprehensive facilities in the UK and US. With over 80 years’ technical and scientific experience Smithers Pira helps clients around the world with their business and testing requirements.


David Meek a ajouté : « 2016 a été une année très riche pour Ipsen avec l’approbation et le lancement de Cabometyx® en Europe dans le traitement de deuxième ligne du carcinome avancé du rein, le lancement de nouvelles indications pour Dysport® aux Etats-Unis, la mise en place d’une nouvelle structure de gouvernance, et plus récemment, l’acquisition d’Onivyde®, qui renforce notre stratégie en médecine de spécialité dans l’oncologie. En 2017, l’accent sera mis sur le maintien de la forte dynamique des activités courantes, ainsi que sur la réussite du lancement de Cabometyx®, qui combinés à Onivyde® et aux nouveaux produits de médecine générale, contribueront significativement à la croissance et la profitabilité du groupe dans les prochaines années. » Les indicateurs financiers des activités sont des indicateurs de performance qui permettent de comprendre et d’analyser la performance du Groupe. Ipsen estime que ces nouveaux indicateurs financiers, excluant les éléments non directement liés à l’activité et qui peuvent varier de manière significative, reflètent plus clairement les tendances sous-jacentes de l’activité et permettent une comparaison plus pertinente d’une année sur l’autre. Les bonnes performances de Dysport® en esthétique aux Etats-Unis avec Galderma, ainsi qu’en Russie et au Moyen-Orient ont été compensées par des difficultés d’importation au Brésil survenues au cours du second semestre de l’année, suite à une annulation temporaire de certificat de bonnes pratiques de fabrication (BPF). Les ventes de Décapeptyl® reflètent une forte croissance des volumes en Europe et en Chine compensée par une pression sur les prix dans la région. Au cours du quatrième trimestre, le Groupe a enregistré les premières ventes de Cabometyx® en Europe, principalement en Allemagne, en Autriche et en France, suite à l’approbation du produit par les autorités européennes (EMA) en septembre. Le Groupe a dépassé les objectifs relevés et communiqués le 26 octobre 2016 pour les ventes de médecine de spécialité et la marge opérationnelle courante, et a atteint la borne haute des objectifs révisés pour les ventes de médecine générale. Ipsen est un groupe pharmaceutique de spécialité international qui a affiché en 2016 un chiffre d’affaires proche de 1,6 milliard d’euros. Ipsen commercialise plus de 20 médicaments dans plus de 115 pays, avec une présence commerciale directe dans plus de 30 pays. L’ambition d’Ipsen est de devenir un leader dans le traitement des maladies invalidantes. Ses domaines d’expertise comprennent l’oncologie, les neurosciences, l’endocrinologie (adulte et enfant). L’engagement d’Ipsen en oncologie est illustré par son portefeuille croissant de thérapies visant à améliorer la vie des patients souffrant de cancers de la prostate, de tumeurs neuroendocrines, de cancers du rein et du pancréas. Ipsen bénéficie également d’une présence significative en médecine générale. Par ailleurs, le Groupe a une politique active de partenariats. La R&D d'Ipsen est focalisée sur ses plateformes technologiques différenciées et innovantes en peptides et en toxines situées au cœur des clusters mondiaux de la recherche biotechnologique ou en sciences du vivant (Les Ulis/Paris-Saclay, France ; Slough / Oxford, UK ; Cambridge, US). En 2016, les dépenses de R&D ont dépassé 200 millions d’euros. Le Groupe rassemble plus de 4 900 collaborateurs dans le monde. Les actions Ipsen sont négociées sur le compartiment A d’Euronext Paris (mnémonique : IPN, code ISIN : FR0010259150) et sont éligibles au SRD (« Service de Règlement Différé »). Le Groupe fait partie du SBF 120. Ipsen a mis en place un programme d’American Depositary Receipt (ADR) sponsorisé de niveau I. Les ADR d’Ipsen se négocient de gré à gré aux Etats-Unis sous le symbole IPSEY. Le site Internet d'Ipsen est www.ipsen.com. Les déclarations prospectives et les objectifs contenus dans cette présentation sont basés sur la stratégie et les hypothèses actuelles de la Direction. Ces déclarations et objectifs dépendent de risques connus ou non, et d'éléments aléatoires qui peuvent entraîner une divergence significative entre les résultats, performances ou événements effectifs et ceux envisagés dans ce communiqué. Ces risques et éléments aléatoires pourraient affecter la capacité du Groupe à atteindre ses objectifs financiers qui sont basés sur des conditions macroéconomiques raisonnables, provenant de l’information disponible à ce jour. L'utilisation des termes " croit ", " envisage " et " prévoit " ou d'expressions similaires a pour but d'identifier des déclarations prévisionnelles, notamment les attentes du Groupe quant aux événements futurs, y compris les soumissions et décisions réglementaires. De plus, les prévisions mentionnées dans ce document sont établies en dehors d’éventuelles opérations futures de croissance externe qui pourraient venir modifier ces paramètres. Ces prévisions sont notamment fondées sur des données et hypothèses considérées comme raisonnables par le Groupe et dépendent de circonstances ou de faits susceptibles de se produire à l’avenir et dont certains échappent au contrôle du Groupe, et non pas exclusivement de données historiques. Les résultats réels pourraient s’avérer substantiellement différents de ces objectifs compte tenu de la matérialisation de certains risques ou incertitudes, et notamment qu’un nouveau produit peut paraître prometteur au cours d’une phase préparatoire de développement ou après des essais cliniques, mais n’être jamais commercialisé ou ne pas atteindre ses objectifs commerciaux, notamment pour des raisons réglementaires ou concurrentielles. Le Groupe doit faire face ou est susceptible d’avoir à faire face à la concurrence des produits génériques qui pourrait se traduire par des pertes de parts de marché. En outre, le processus de recherche et de développement comprend plusieurs étapes et, lors de chaque étape, le risque est important que le Groupe ne parvienne pas à atteindre ses objectifs et qu’il soit conduit à renoncer à poursuivre ses efforts sur un produit dans lequel il a investi des sommes significatives. Aussi, le Groupe ne peut être certain que des résultats favorables obtenus lors des essais pré cliniques seront confirmés ultérieurement lors des essais cliniques ou que les résultats des essais cliniques seront suffisants pour démontrer le caractère sûr et efficace du produit concerné. Il ne saurait être garanti qu'un produit recevra les homologations nécessaires ou qu'il atteindra ses objectifs commerciaux. Les résultats réels pourraient être sensiblement différents de ceux annoncés dans les déclarations prévisionnelles si les hypothèses sous-jacentes s'avèrent inexactes ou si certains risques ou incertitudes se matérialisent. Les autres risques et incertitudes comprennent, sans toutefois s'y limiter, la situation générale du secteur et la concurrence ; les facteurs économiques généraux, y compris les fluctuations du taux d'intérêt et du taux de change ; l'incidence de la réglementation de l'industrie pharmaceutique et de la législation en matière de soins de santé ; les tendances mondiales à l'égard de la maîtrise des coûts en matière de soins de santé ; les avancées technologiques, les nouveaux produits et les brevets obtenus par la concurrence ; les problèmes inhérents au développement de nouveaux produits, notamment l'obtention d'une homologation ; la capacité du Groupe à prévoir avec précision les futures conditions du marché ; les difficultés ou délais de production ; l'instabilité financière de l'économie internationale et le risque souverain ; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets du Groupe et autres protections concernant les produits novateurs ; et le risque de litiges, notamment des litiges en matière de brevets et/ou des recours réglementaires. Le Groupe dépend également de tierces parties pour le développement et la commercialisation de ses produits, qui pourraient potentiellement générer des redevances substantielles ; ces partenaires pourraient agir de telle manière que cela pourrait avoir un impact négatif sur les activités du Groupe ainsi que sur ses résultats financiers. Le Groupe ne peut être certain que ses partenaires tiendront leurs engagements. A ce titre, le Groupe pourrait ne pas être en mesure de bénéficier de ces accords. Une défaillance d’un de ses partenaires pourrait engendrer une baisse imprévue de revenus. De telles situations pourraient avoir un impact négatif sur l’activité du Groupe, sa situation financière ou ses résultats. Sous réserve des dispositions légales en vigueur, le Groupe ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives ou objectifs visés dans le présent communiqué afin de refléter les changements qui interviendraient sur les événements, situations, hypothèses ou circonstances sur lesquels ces déclarations sont basées. L'activité du Groupe est soumise à des facteurs de risques qui sont décrits dans ses documents d'information enregistrés auprès de l'Autorité des Marchés Financiers. Les risques et incertitudes présentés ne sont pas les seuls auxquels le Groupe doit faire face et le lecteur est invité à prendre connaissance du Document de Référence 2015 du Groupe, disponible sur son site web (www.ipsen.com).Comparaison des ventes consolidées des quatrièmes trimestres et des années 2016 et 2015 Le tableau suivant présente le chiffre d’affaires par domaines thérapeutiques et par produits pour les quatrièmes trimestres et années complètes 2016 et 2015 : Au quatrième trimestre 2016, les ventes de médecine de spécialité ont atteint 339,8 millions d’euros, en hausse de 17,8% d’une année sur l’autre, portées par la croissance de 27,0% des ventes en oncologie. En 2016, les ventes se sont élevées à 1 273,0 millions d’euros, en hausse de 16,1%, tirées par la croissance des ventes en oncologie de 22,1%, celles de neurosciences de 4,3%, et celles d’endocrinologie de 1,7%. Sur la période, le poids relatif de la médecine de spécialité a continué de progresser pour atteindre 80,3% des ventes totales du Groupe contre 77,2% un an plus tôt. En oncologie, les ventes ont atteint 247,3 millions d’euros au quatrième trimestre 2016, en hausse de 27,0% d’une année sur l’autre, tirées par la croissance continue de Somatuline® aux Etats-Unis et en Europe. En 2016, les ventes en oncologie ont atteint 904,8 millions d’euros, en hausse de 22,1%, et ont représenté 57,0% des ventes totales du Groupe contre 52,1% un an plus tôt. En neurosciences, les ventes de Dysport® ont atteint 71,2 millions d’euros au quatrième trimestre 2016, en baisse de 1,6% d’une année sur l’autre. Malgré une forte croissance des volumes en esthétique en Amérique du Nord avec Galderma, ainsi qu’en Russie et au Moyen-Orient, les ventes ont été affectées par des difficultés d’importation au Brésil suite à une annulation temporaire du certificat de bonnes pratiques de fabrication (BPF). Une licence d’importation exceptionnelle a été obtenue pour le marché public. En ce qui concerne le marché privé, Ipsen travaille en étroite collaboration avec les autorités réglementaires pour obtenir une licence d’importation exceptionnelle. La société estime qu’un nouveau certificat BPF sera délivré dans les prochains mois. En 2016, les ventes se sont élevées à 284,7 millions d’euros, en hausse de 4,0%, tirées par les bonnes performances en Russie, au Moyen-Orient et en Allemagne, ainsi que par les activités esthétiques en Amérique du Nord et en Europe avec le partenaire Galderma. Elles ont été cependant affectées par les difficultés d’importations au Brésil survenues au cours du second semestre 2016. Sur la période, les ventes en neurosciences ont représenté 18,1% des ventes totales du Groupe contre 19,4% un an plus tôt. En endocrinologie, les ventes de NutropinAq® ont atteint 14,0 millions d’euros au quatrième trimestre 2016, en baisse de 3,8% d’une année sur l’autre. En 2016, les ventes se sont élevées à 57,7 millions d’euros, en baisse de 3,5%, affectées par une baisse des volumes, notamment en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni, partiellement compensées par une bonne performance en France. Au quatrième trimestre 2016, les ventes d’Increlex® ont atteint 6,5 millions d’euros, en hausse de 1,5% d’une année sur l’autre, principalement tirées par les Etats-Unis. En 2016, les ventes se sont élevées 23,7 millions d’euros, en hausse de 16,9%. Sur la période, les ventes en endocrinologie ont représenté 5,1% des ventes totales du Groupe contre 5,6% un an plus tôt. Au quatrième trimestre 2016, les ventes de médecine générale ont atteint 90,4 millions d’euros, en hausse de 7,6% d’une année sur l’autre, tirées par les bonnes performances de Smecta® et Etiasa®. En 2016, les ventes se sont élevées à 311,6 millions d’euros, en baisse de 2,7%, principalement affectées par les ventes de Tanakan® en Russie. Sur la période, les ventes en médecine générale ont représenté 19,6% des ventes totales du Groupe, contre 22,8% un an plus tôt. France – Au quatrième trimestre 2016, les ventes ont atteint 61,5 millions d’euros, en hausse de 14,1% d’une année sur l’autre, tirées par les premières ventes de Cabometyx®. En 2016, les ventes se sont élevées à 225,5 millions d’euros, en hausse de 6,2%, portées par la croissance soutenue de Somatuline® et Décapeptyl®, ainsi que par les premières ventes de Cabometyx® au cours du quatrième trimestre. Les ventes des produits de médecine générale étaient sables sur l’année, avec une bonne performance de Smecta®, compensée par le recul de Tanakan®, Adrovance®, et Nisis®/Nisisco®. Le poids relatif de la France dans les ventes consolidées du Groupe a continué de décroître et représente désormais 14,2% des ventes totales du Groupe contre 14,7% un an plus tôt. Allemagne – Au quatrième trimestre 2016, les ventes ont atteint 31,6 millions d’euros, en hausse de 5,4% d’une année sur l’autre. En 2016, les ventes se sont élevées à 123,2 millions d’euros, en hausse de 11,7%, portées par la forte croissance de Somatuline® et Dysport®, ainsi que par le lancement de Cabometyx® et de Cometriq® en novembre. Sur la période, les ventes en Allemagne ont représenté 7,8% des ventes totales du Groupe, contre 7,6% un an plus tôt. Italie – Au quatrième trimestre 2016, les ventes ont atteint 18,8 millions d’euros, en baisse de 3,4% d’une année sur l’autre. En 2016, les ventes se sont élevées à 81,2 millions d’euros, en hausse de 2,2%. La forte croissance de Somatuline® a été partiellement compensée par le recul des ventes de Dysport® et de NutropinAq®. Sur la période, les ventes en Italie ont représenté 5,1% des ventes totales du Groupe contre 5,5% un an plus tôt. Royaume-Uni – Au quatrième trimestre 2016, les ventes ont atteint 18,2 millions d’euros, en hausse de 12,6% d’une année sur l’autre. En 2016, les ventes se sont élevées à 72,8 millions d’euros, en hausse de 8,2%, portées par la croissance de Somatuline® et de Décapeptyl®. Sur la période, le Royaume-Uni a représenté 4,6% des ventes totales du Groupe, contre 5,3% un an plus tôt. Espagne – Au quatrième trimestre 2016, les ventes ont atteint 18,5 millions d’euros, en hausse de 6,0% d’une année sur l’autre. En 2016, les ventes se sont élevées à 69,2 millions d’euros, en hausse de 5,5%, tirées par la forte croissance des volumes de Décapeptyl® et de Somatuline®. Sur la période, les ventes en Espagne ont représenté 4,4% des ventes totales du Groupe, contre 4,5% un an plus tôt. Au quatrième trimestre 2016, le chiffre d’affaires généré dans les Autres pays d’Europe a atteint 97,7 millions d’euros, en hausse de 21,0% d’une année sur l’autre, tirées par le lancement de Cabometyx® en Autriche et la bonne performance de Dysport® en Russie. En 2016, les ventes se sont élevées à 349,2 millions d’euros, en hausse de 11,5%, tirées par la bonne performance de Somatuline® dans l’ensemble de la région ainsi que de Dysport® et Décapeptyl® notamment en Russie et en Ukraine, partiellement compensées par le recul de Tanakan® en Russie. Sur la période, les ventes dans la région ont représenté 22,0% des ventes totales du Groupe contre 22,3% un an plus tôt. Les autres produits et charges opérationnels ont représenté une charge de 6,8 millions d’euros avant impôt, principalement liée aux coûts du changement de gouvernance du Groupe et aux coûts liés au déménagement sur le nouveau site anglais de recherche et développement à Oxford. L’ensemble des coûts alloués à ces deux segments est présenté dans les indicateurs. Seuls les frais centraux partagés et les effets des couvertures de change ne sont pas alloués entre ces deux segments. Les frais de recherche et de développement sont désormais inclus dans les segments opérationnels ; ils étaient précédemment inclus en Non alloué. Les ventes de médecine de spécialité ont atteint 1 273,0 millions d’euros en 2016, en hausse de 14,2% par rapport à 2015 portées par les ventes en oncologie en augmentation de 20,2% à change courant. Le poids relatif des produits de médecine de spécialité a continué de progresser pour atteindre 80,3% des ventes totales du Groupe au 31 décembre 2016, contre 77,2% un an plus tôt. Le Résultat Opérationnel des activités de l’exercice 2016 s’est ainsi établi à 415,0 millions d’euros, incluant les dépenses de recherche et de développement, soit 32,6% du chiffre d’affaires, contre 328,9 millions d’euros, soit 29,5% l’an passé. Cette amélioration reflète la poursuite de la croissance des ventes de Somatuline® aux Etats-Unis et en Europe et le renforcement des investissements commerciaux notamment aux Etats-Unis pour Somatuline® ainsi qu’en Europe pour accompagner le lancement de Cabometyx®. Le Résultat Opérationnel des activités non alloué s'est élevé, pour l’exercice 2016, à (150,7) millions d'euros, à comparer aux (127,9) millions d'euros enregistrés en 2015. Il comprend essentiellement les frais centraux non alloués et les effets des couvertures de change. Les investissements opérationnels nets ont augmenté de 27,4 millions d’euros d’une année à l’autre et se sont élevés à 84,0 millions d’euros au 31 décembre 2016. En 2016, ils correspondent principalement à des investissements sur les sites industriels du Groupe en Irlande et en France nécessaires à l’accroissement des capacités de production et dans le nouveau centre de recherche et développement dédié aux toxines au Royaume-Uni. Les autres produits et charges opérationnels et charges de restructuration se sont établis à 20,8 millions d’euros et comprennent les coûts liés au changement de gouvernance du Groupe ainsi que des paiements liés aux plans de restructuration antérieurs. A fin décembre 2015, ces paiements de 28,9 millions d’euros étaient essentiellement liés aux décaissements de charges de restructurations ainsi qu’aux dépenses liées à l’arrêt du développement clinique du tasquinimod. Au 31 décembre 2016, les investissements financiers nets comprennent essentiellement 257 millions d’euros de paiement initial et de paiements d’étapes à Exelixis suite à la signature d’un accord exclusif de licence pour la commercialisation et le développement du cabozantinib, un paiement initial de 5 millions d‘euros à 3B Pharmaceuticals GmbH suite à la signature d'un contrat de licence exclusive pour de nouveaux produits radiopharmaceutiques en oncologie et un paiement d’étape de 5 millions d’euros lié à l’accord de licence avec Lexicon. (*) « Trésorerie nette » : trésorerie et équivalents de trésorerie sous déduction des concours et emprunts bancaires, autres passifs financiers et après réintégration des instruments dérivés. Le Groupe exerce son activité dans un environnement qui connaît une évolution rapide et fait naître de nombreux risques dont certains échappent à son contrôle. Les risques et incertitudes présentés ci-dessous ne sont pas les seuls auxquels le Groupe doit faire face et le lecteur est invité à prendre connaissance du Document de Référence 2015 du Groupe, disponible sur son site web (www.ipsen.com). 1 Croissance des ventes hors effets de change 2 Hors amortissements des immobilisations incorporelles (hors logiciels), plus ou moins-values de cession d’immobilisations, coûts liés à des restructurations, pertes de valeur ainsi que d’autres éléments non directement liés à l’activité 3 Une réconciliation entre le Résultat Opérationnel des activités et l’ancienne définition du Résultat Opérationnel Courant est présentée en page 3 4 Le Passage du Résultat net consolidé IFRS au Résultat net consolidé des activités est présenté en annexe 4 5 Trésorerie et équivalents de trésorerie sous déduction des concours et emprunts bancaires, autres passifs financiers et après réintégration des instruments dérivés 6 Modèle commercial mixte, à la fois de prescription et hors prescription 7 Objectifs financiers 2016 révisés et communiqués le 26 octobre 2016 8 Croissance d’une année sur l’autre hors effets de change 9 Nouvelle classification des ventes selon l'indication thérapeutique principale de chacun des produits


News Article | March 2, 2017
Site: www.businesswire.com

Ipsen (Euronext: IPN; ADR: IPSEY) today announced the appointment of Benoit Hennion as Executive Vice President and President, Primary Care, effective 13 March 2017. Mr. Hennion will report directly to David Meek, CEO of Ipsen, and will join the Executive Leadership Team. Jean Fabre, who has led the Primary Care business since 2011 will step down from the position in March 2017 to pursue a new career opportunity at another company. David Meek, CEO of Ipsen, commented: “I would like to acknowledge the tremendous contribution made by Jean Fabre, who has been with our company for nearly a decade. It is my great pleasure to welcome his successor, Benoit Hennion, to the Executive Leadership Team as Executive Vice President and President, Primary Care. Throughout his 11 years at Ipsen, Benoit has consistantly demonstrated his strategic vision and ability to drive change. His thorough knowledge of Ipsen’s Primary Care portfolio, together with his broad, international leadership experience and indisputable leadership skills, will enable Benoit to play a central role in the on-going transformation of our global Primary Care operations into a sustainable business focused on meeting our patients’ needs.” Mr. Hennion joined Ipsen in 2006 within the Corporate Strategic Planning team. In 2009, he became Primary Care Business Unit Head for France, and subsequently, in 2011, General Manager of France Operations (including both Specialty Care and Primary Care). Following the split between Specialty Care and Primary Care in 2014, Mr. Hennion was appointed Vice President, Asia-Pacific Specialty Care. Mr. Hennion earned his MBA degree at ESSEC (Paris, France). Before joining Ipsen, he started his career at Societe Generale in the Czech Republic and then served for six years at the Paris office of Roland Berger Strategy Consultants. About Ipsen Ipsen is a global specialty-driven pharmaceutical group with total sales close to €1.6 billion in 2016. Ipsen sells more than 20 drugs in more than 115 countries, with a direct commercial presence in more than 30 countries. Ipsen’s ambition is to become a leader in specialty healthcare solutions for targeted debilitating diseases. Its fields of expertise cover oncology, neurosciences and endocrinology (adult & pediatric). Ipsen’s commitment to oncology is exemplified through its growing portfolio of key therapies improving the care of patients suffering from prostate cancer, neuro-endocrine tumors, renal cell carcinoma and pancreatic cancer. Ipsen also has a significant presence in primary care. Moreover, the Group has an active policy of partnerships. Ipsen's R&D is focused on its innovative and differentiated technological platforms, peptides and toxins, located in the heart of the leading biotechnological and life sciences hubs (Les Ulis/Paris-Saclay, France; Slough/Oxford, UK; Cambridge, US). In 2016, R&D expenditures exceeded €200 million. The Group has more than 4,900 employees worldwide. Ipsen’s shares are traded on segment A of Euronext Paris (stock code: IPN, ISIN code: FR0010259150) and are eligible to the “Service de Règlement Différé” (“SRD”). The Group is part of the SBF 120 index. Ipsen has implemented a Sponsored Level I American Depositary Receipt (ADR) program, which trades on the over-the-counter market in the United States under the symbol IPSEY. For more information on Ipsen, visit www.ipsen.com. Forward Looking Statement The forward-looking statements, objectives and targets contained herein are based on the Group’s management strategy, current views and assumptions. Such statements involve known and unknown risks and uncertainties that may cause actual results, performance or events to differ materially from those anticipated herein. All of the above risks could affect the Group’s future ability to achieve its financial targets, which were set assuming reasonable macroeconomic conditions based on the information available today. Use of the words "believes," "anticipates" and "expects" and similar expressions are intended to identify forward-looking statements, including the Group’s expectations regarding future events, including regulatory filings and determinations. Moreover, the targets described in this document were prepared without taking into account external growth assumptions and potential future acquisitions, which may alter these parameters. These objectives are based on data and assumptions regarded as reasonable by the Group. These targets depend on conditions or facts likely to happen in the future, and not exclusively on historical data. Actual results may depart significantly from these targets given the occurrence of certain risks and uncertainties, notably the fact that a promising product in early development phase or clinical trial may end up never being launched on the market or reaching its commercial targets, notably for regulatory or competition reasons. The Group must face or might face competition from generic products that might translate into a loss of market share. Furthermore, the Research and Development process involves several stages each of which involves the substantial risk that the Group may fail to achieve its objectives and be forced to abandon its efforts with regards to a product in which it has invested significant sums. Therefore, the Group cannot be certain that favorable results obtained during pre-clinical trials will be confirmed subsequently during clinical trials, or that the results of clinical trials will be sufficient to demonstrate the safe and effective nature of the product concerned. There can be no guarantees a product will receive the necessary regulatory approvals or that the product will prove to be commercially successful. If underlying assumptions prove inaccurate or risks or uncertainties materialize, actual results may differ materially from those set forth in the forward-looking statements. Other risks and uncertainties include but are not limited to, general industry conditions and competition; general economic factors, including interest rate and currency exchange rate fluctuations; the impact of pharmaceutical industry regulation and health care legislation; global trends toward health care cost containment; technological advances, new products and patents attained by competitors; challenges inherent in new product development, including obtaining regulatory approval; the Group's ability to accurately predict future market conditions; manufacturing difficulties or delays; financial instability of international economies and sovereign risk; dependence on the effectiveness of the Group’s patents and other protections for innovative products; and the exposure to litigation, including patent litigation, and/or regulatory actions. The Group also depends on third parties to develop and market some of its products which could potentially generate substantial royalties; these partners could behave in such ways which could cause damage to the Group’s activities and financial results. The Group cannot be certain that its partners will fulfil their obligations. It might be unable to obtain any benefit from those agreements. A default by any of the Group’s partners could generate lower revenues than expected. Such situations could have a negative impact on the Group’s business, financial position or performance. The Group expressly disclaims any obligation or undertaking to update or revise any forward looking statements, targets or estimates contained in this press release to reflect any change in events, conditions, assumptions or circumstances on which any such statements are based, unless so required by applicable law. The Group’s business is subject to the risk factors outlined in its registration documents filed with the French Autorité des Marchés Financiers. The risks and uncertainties set out are not exhaustive and the reader is advised to refer to the Group’s 2015 Registration Document available on its website (www.ipsen.com).


David Meek, Directeur Général d’Ipsen, a déclaré : « Je tiens ici à saluer la contribution majeure de Jean Fabre, qui a fait partie de notre Groupe pendant presque dix ans. Je suis ravi d'accueillir son successeur Benoit Hennion, au sein de l’Executive Leadership Team, en qualité de Vice-Président Exécutif et Président de la Médecine Générale. Depuis 11 ans chez Ipsen, Benoit a toujours su faire preuve de vision stratégique et de capacité à conduire le changement. Sa connaissance approfondie du portefeuille d’Ipsen en médecine générale, son expérience étendue et internationale, ainsi que son leadership indéniable, permettront à Benoit de jouer un rôle déterminant dans la conduite de la transformation de nos opérations de médecine générale, en cours au niveau mondial, en une activité pérenne, centrée sur la satisfaction des besoins de nos patients. » Ipsen est un groupe pharmaceutique de spécialité international qui a affiché en 2016 un chiffre d’affaires proche de 1,6 milliard d’euros. Ipsen commercialise plus de 20 médicaments dans plus de 115 pays, avec une présence commerciale directe dans plus de 30 pays. L’ambition d’Ipsen est de devenir un leader dans le traitement des maladies invalidantes. Ses domaines d’expertise comprennent l’oncologie, les neurosciences, l’endocrinologie (adulte et enfant). L’engagement d’Ipsen en oncologie est illustré par son portefeuille croissant de thérapies visant à améliorer la vie des patients souffrant de cancers de la prostate, de tumeurs neuroendocrines, de cancers du rein et du pancréas. Ipsen bénéficie également d’une présence significative en médecine générale. Par ailleurs, le Groupe a une politique active de partenariats. La R&D d'Ipsen est focalisée sur ses plateformes technologiques différenciées et innovantes en peptides et en toxines situées au cœur des clusters mondiaux de la recherche biotechnologique ou en sciences du vivant (Les Ulis/Paris-Saclay, France ; Slough / Oxford, UK ; Cambridge, US). En 2016, les dépenses de R&D ont dépassé 200 millions d’euros. Le Groupe rassemble plus de 4 900 collaborateurs dans le monde. Les actions Ipsen sont négociées sur le compartiment A d’Euronext Paris (mnémonique : IPN, code ISIN : FR0010259150) et sont éligibles au SRD (« Service de Règlement Différé »). Le Groupe fait partie du SBF 120. Ipsen a mis en place un programme d’American Depositary Receipt (ADR) sponsorisé de niveau I. Les ADR d’Ipsen se négocient de gré à gré aux Etats-Unis sous le symbole IPSEY. Le site Internet d'Ipsen est www.ipsen.com. Les déclarations prospectives et les objectifs contenus dans cette présentation sont basés sur la stratégie et les hypothèses actuelles de la Direction. Ces déclarations et objectifs dépendent de risques connus ou non, et d'éléments aléatoires qui peuvent entraîner une divergence significative entre les résultats, performances ou événements effectifs et ceux envisagés dans ce communiqué. Ces risques et éléments aléatoires pourraient affecter la capacité du Groupe à atteindre ses objectifs financiers qui sont basés sur des conditions macroéconomiques raisonnables, provenant de l’information disponible à ce jour. L'utilisation des termes " croit ", " envisage " et " prévoit " ou d'expressions similaires a pour but d'identifier des déclarations prévisionnelles, notamment les attentes du Groupe quant aux événements futurs, y compris les soumissions et décisions réglementaires. De plus, les prévisions mentionnées dans ce document sont établies en dehors d’éventuelles opérations futures de croissance externe qui pourraient venir modifier ces paramètres. Ces prévisions sont notamment fondées sur des données et hypothèses considérées comme raisonnables par le Groupe et dépendent de circonstances ou de faits susceptibles de se produire à l’avenir et dont certains échappent au contrôle du Groupe, et non pas exclusivement de données historiques. Les résultats réels pourraient s’avérer substantiellement différents de ces objectifs compte tenu de la matérialisation de certains risques ou incertitudes, et notamment qu’un nouveau produit peut paraître prometteur au cours d’une phase préparatoire de développement ou après des essais cliniques, mais n’être jamais commercialisé ou ne pas atteindre ses objectifs commerciaux, notamment pour des raisons réglementaires ou concurrentielles. Le Groupe doit faire face ou est susceptible d’avoir à faire face à la concurrence des produits génériques qui pourrait se traduire par des pertes de parts de marché. En outre, le processus de recherche et de développement comprend plusieurs étapes et, lors de chaque étape, le risque est important que le Groupe ne parvienne pas à atteindre ses objectifs et qu’il soit conduit à renoncer à poursuivre ses efforts sur un produit dans lequel il a investi des sommes significatives. Aussi, le Groupe ne peut être certain que des résultats favorables obtenus lors des essais pré cliniques seront confirmés ultérieurement lors des essais cliniques ou que les résultats des essais cliniques seront suffisants pour démontrer le caractère sûr et efficace du produit concerné. Il ne saurait être garanti qu'un produit recevra les homologations nécessaires ou qu'il atteindra ses objectifs commerciaux. Les résultats réels pourraient être sensiblement différents de ceux annoncés dans les déclarations prévisionnelles si les hypothèses sous-jacentes s'avèrent inexactes ou si certains risques ou incertitudes se matérialisent. Les autres risques et incertitudes comprennent, sans toutefois s'y limiter, la situation générale du secteur et la concurrence ; les facteurs économiques généraux, y compris les fluctuations du taux d'intérêt et du taux de change ; l'incidence de la réglementation de l'industrie pharmaceutique et de la législation en matière de soins de santé ; les tendances mondiales à l'égard de la maîtrise des coûts en matière de soins de santé ; les avancées technologiques, les nouveaux produits et les brevets obtenus par la concurrence ; les problèmes inhérents au développement de nouveaux produits, notamment l'obtention d'une homologation ; la capacité du Groupe à prévoir avec précision les futures conditions du marché ; les difficultés ou délais de production ; l'instabilité financière de l'économie internationale et le risque souverain ; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets du Groupe et autres protections concernant les produits novateurs ; et le risque de litiges, notamment des litiges en matière de brevets et/ou des recours réglementaires. Le Groupe dépend également de tierces parties pour le développement et la commercialisation de ses produits, qui pourraient potentiellement générer des redevances substantielles ; ces partenaires pourraient agir de telle manière que cela pourrait avoir un impact négatif sur les activités du Groupe ainsi que sur ses résultats financiers. Le Groupe ne peut être certain que ses partenaires tiendront leurs engagements. A ce titre, le Groupe pourrait ne pas être en mesure de bénéficier de ces accords. Une défaillance d’un de ses partenaires pourrait engendrer une baisse imprévue de revenus. De telles situations pourraient avoir un impact négatif sur l’activité du Groupe, sa situation financière ou ses résultats. Sous réserve des dispositions légales en vigueur, le Groupe ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives ou objectifs visés dans le présent communiqué afin de refléter les changements qui interviendraient sur les événements, situations, hypothèses ou circonstances sur lesquels ces déclarations sont basées. L'activité du Groupe est soumise à des facteurs de risques qui sont décrits dans ses documents d'information enregistrés auprès de l'Autorité des Marchés Financiers.

Loading IPN collaborators
Loading IPN collaborators