Durham, NC, United States
Durham, NC, United States
SEARCH FILTERS
Time filter
Source Type

ORLANDO, FL, May 05, 2017 /24-7PressRelease/ -- Today, NeoMetrix Technologies, Inc. announced immediate availability of Creaform's new MaxSHOT 3D optical coordinate measuring system. The system is the optimal choice in photogrammetry, completely revolutionizing measurement accuracy and repeatability for product development, manufacturing, quality control and inspection. With its innovative, user guidance technology and simple software, the MaxSHOT is designed for users of all levels - even non-professionals. With the MaxSHOT 3D, users greatly reduce costly measurement errors and their overall costs while increasing product quality and production efficiency. The MaxSHOT 3D can be used alone, or can be seamlessly integrated with any of Creaform's 3D scanners to provide even greater measurement accuracy. The MaxSHOT 3D also includes multi-functional buttons that allow for easy interaction with Creaform's 3D scanning and measurement software, VXelements. With VXelements, users are guided to troubleshoot and provide feedback on images taken by users, and are also provided automatic feedback on the quality of measurements with the live "GO/NO-GO" feature. According to Dan Perrault, CEO and President of NeoMetrix Technologies, Inc., "With the improved accuracy, ease of use, and VX Inspect software integration, the new MaxSHOT 3D is a true alternative to laser trackers." Some of the MaxSHOT 3D's innovative features include: • Easy setup and extremely comfortable ergonomic design • Precise measurements - metrology grade volumetric accuracy • Fully integrated software with simple user controls • Seamless integration with Creaform 3D scanners • Intuitive controls and operations allowing for easy learning curves Some of the MaxSHOT 3D's applications include: Inspection & Quality Control • Part to CAD analysis • 1st article inspection • Compare 3D models to original parts • Compare large manufactured parts to orginals • Tooling certification • Full inspection (if used with 3D scanner) Reverse Engineering • Reverse engineer geometrical entities • Reverse engineer mixed large parts (if used with 3D scanner) About NeoMetrix: NeoMetrix Technologies, Inc. (www.3dscanningservices.net) is a leading provider of solutions for rapid product development throughout the southeastern United States, focusing on 3D printing, 3D scanning, reverse engineering and rapid prototyping. NeoMetrix is a value added reseller for SpaceClaim, Creaform and Geomagic Software. NeoMetrix is a licensed distributor of a variety of 3D scanning and printing devices. NeoMetrix also offers engineering consulting and technical services that focus on assisting clients with improving product quality and reducing design cycles. For more information on MaxSHOT 3D: • Contact NeoMetrix o admin@neometrixtech.com o (888) 696-7226 • Visit their website o http://3dscanningservices.net/maxshot-3d/ NeoMetrix Technologies, Inc. and MaxSHOT 3D are either registered trademarks or trademarks of NeoMetrix Technologies, Inc. in the United States and/or other countries. The names of actual companies and products mentioned herein may be the trademarks of their respective owners.


PITTSBURGH, May 08, 2017 (GLOBE NEWSWIRE) -- 3D Systems (NYSE:DDD) today at RAPID + TCT 2017 announced new products, materials and capabilities to accelerate its leadership in plastic additive manufacturing. Photos accompanying this announcement are available at http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/81d9c232-601a-44bb-8af1-63b7a27c9361 Among the company’s announcements is the launch of the new ProJet® MJP 5600, offering print speeds up to two times faster, a larger build volume, and part costs that are up to 40 percent less than competing multi-material 3D printers.1 The ProJet MJP 5600 also features the new 3D Sprint™ 2.5 software, contributing to productivity by providing improved estimates of build time and material use. The ProJet MJP 5600 features best-in-class jetting technology to deliver high-definition parts used for prototyping, functional testing and medical modeling. The system’s multi-material capabilities enable customers to digitally blend rigid and elastomeric materials at the voxel level to achieve superior mechanical properties for a wide range of applications, including assemblies, rubber-like components, jigs and fixtures, and dies. Coupled with 3D Sprint software, the ProJet MJP 5600 also allows customers to assign different material blends to separate shells within a single part. The company also announced VisiJet® CR-BK, a new rigid black plastic material for the ProJet MJP 5600 that opens new opportunities to produce parts with enhanced mechanical performance to meet the most demanding product designs and models. With its 64-bit OS, larger 10-inch display and on-board capabilities to slice multiple builds simultaneously, the ProJet MJP 5600 delivers a superior user experience and faster job processing speed over the ProJet MJP 5500X, which it replaces. The company plans to offer an upgrade program for current owners of the ProJet MJP 5500X to protect their investment and achieve the full functionality of the ProJet MJP 5600. The ProJet MJP 5600 is expected to be fully available in June, with the upgrade program planned for July. “Today’s announcement extends our leadership position in 3D multi-material plastics printing by delivering solutions that enable customers to produce better parts faster at a much lower cost,” said Jim Ruder, Senior Vice President and General Manager of Plastics at 3D Systems. The company also announced the immediate availability of two new Stereolithography (SLA) materials: “Our innovation relies on the ability to produce and test high performance wind tunnel models in large volumes,” said Patrick Warner, Manager of Additive Manufacturing, Renault Sport Formula One Team. “Accura HPC gives us reliable results in aerodynamic tests, and the high production speeds possible with the material allow us to go through hundreds of parts a week to advance the performance of our car.” To deliver dramatic productivity gains, improved part quality and cost savings to its users, 3D Systems announced 3D Sprint 2.5 software.  Along with the ProJet MJP 5600, the new release supports the company’s current line of SLA as well as MJP and CJP printers.2 3D Sprint for SLA printers saves users time and money, while delivering superior part quality.  The Smart Support technology of 3D Sprint 2.5 produces highly efficient SLA supports for easier removal, improved surface finish and material savings.  Further productivity and part quality gains result from major improvements to the software’s slicing algorithms.  A more intuitive interface results in a total solution that enables streamlined and cost-effective operations, delivering overall lower total cost per print. Early customer feedback for 3D Sprint 2.5 cites time savings of more than 75 percent in support generation and print slicing, compared to other part preparation software. “3D Sprint is a significant improvement to the existing software,” said Brad Philip, Senior Design Engineer, Amcor Rigid Plastic. “In some cases it is 60 times faster when slicing the build, as well as being much more intuitive when it comes to build creation and manipulation.” The company plans to make 3D Sprint 2.5 available this week, with licenses available to current SLA, MJP, and CJP customers at no charge.  Licenses for 3D Sprint 2.5 will be bundled with each supported new printer, with additional licenses available for purchase. 3D Systems also announced Geomagic® Freeform® 2017, the industry’s most comprehensive, 3D hybrid design software aimed at helping customers solve complex design and manufacturing challenges in a single platform. One area where Geomagic Freeform excels is in design for mass customization of parts, typically for production through additive manufacturing.  While design for personalized solutions can be tedious, Geomagic Freeform 2017 includes production workflows to speed repeated processes for personalized variations of a design.  New features include the ability to create 3D text labels or new design components that exactly fit or offset the surface of an existing model, which is useful when designing parts that must mold fit to another object. Production workflows will see efficiency and usability gains from this new release. Geomagic Freeform 2017 is expected to be available beginning in June. 3D Systems is showing the ProJet MJP 5600, new SLA materials, 3D Sprint 2.5, Geomagic Freeform 2017 and its entire range of end-to-end manufacturing solutions for aerospace, automotive, healthcare, dental, durable goods and entertainment at the RAPID + TCT 2017 trade show in Pittsburgh, PA, May 9-11, booth 2525. Visitors to the show can also see 3D Systems’ disruptive new Figure 4 production platform for scalable, fully-integrated additive manufacturing. More information on these solutions can be found at www.3dsystems.com. Forward-Looking Statements Certain statements made in this release that are not statements of historical or current facts are forward-looking statements within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.  Forward-looking statements involve known and unknown risks, uncertainties and other factors that may cause the actual results, performance or achievements of the company to be materially different from historical results or from any future results or projections expressed or implied by such forward-looking statements. In many cases, forward looking statements can be identified by terms such as "believes," "belief," "expects," "may," "will," "estimates," "intends," "anticipates" or "plans" or the negative of these terms or other comparable terminology.  Forward-looking statements are based upon management’s beliefs, assumptions and current expectations and may include comments as to the company’s beliefs and expectations as to future events and trends affecting its business and are necessarily subject to uncertainties, many of which are outside the control of the company.  The factors described under the headings "Forward-Looking Statements" and "Risk Factors" in the company’s periodic filings with the Securities and Exchange Commission, as well as other factors, could cause actual results to differ materially from those reflected or predicted in forward-looking statements. Although management believes that the expectations reflected in the forward-looking statements are reasonable, forward-looking statements are not, and should not be relied upon as a guarantee of future performance or results, nor will they necessarily prove to be accurate indications of the times at which such performance or results will be achieved. The forward-looking statements included are made only as the date of the statement. 3D Systems undertakes no obligation to update or review any forward-looking statements made by management or on its behalf, whether as a result of future developments, subsequent events or circumstances or otherwise. About 3D Systems 3D Systems provides comprehensive 3D products and services, including 3D printers, print materials, on-demand manufacturing services and digital design tools. Its ecosystem supports advanced applications from the product design shop to the factory floor to the operating room. 3D Systems’ precision healthcare capabilities include simulation, Virtual Surgical Planning, and printing of medical and dental devices as well as patient-specific surgical instruments. As the originator of 3D printing and a shaper of future 3D solutions, 3D Systems has spent its 30-year history enabling professionals and companies to optimize their designs, transform their workflows, bring innovative products to market and drive new business models. More information on the company is available at www.3dsystems.com 1. Compared to Stratasys’ Objet350 Connex3™ and Objet500 Connex3™ 2. 3D Sprint now supports all current SLA printers (ProJet 6000, ProJet 7000, ProX 800, ProX 950) and virtual support for SLA iPro 8000 and iPro 9000.


PITTSBURGH, May 08, 2017 (GLOBE NEWSWIRE) -- 3D Systems (NYSE:DDD) today at RAPID + TCT 2017 announced new products, materials and capabilities to accelerate its leadership in plastic additive manufacturing. Photos accompanying this announcement are available at http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/81d9c232-601a-44bb-8af1-63b7a27c9361 Among the company’s announcements is the launch of the new ProJet® MJP 5600, offering print speeds up to two times faster, a larger build volume, and part costs that are up to 40 percent less than competing multi-material 3D printers.1 The ProJet MJP 5600 also features the new 3D Sprint™ 2.5 software, contributing to productivity by providing improved estimates of build time and material use. The ProJet MJP 5600 features best-in-class jetting technology to deliver high-definition parts used for prototyping, functional testing and medical modeling. The system’s multi-material capabilities enable customers to digitally blend rigid and elastomeric materials at the voxel level to achieve superior mechanical properties for a wide range of applications, including assemblies, rubber-like components, jigs and fixtures, and dies. Coupled with 3D Sprint software, the ProJet MJP 5600 also allows customers to assign different material blends to separate shells within a single part. The company also announced VisiJet® CR-BK, a new rigid black plastic material for the ProJet MJP 5600 that opens new opportunities to produce parts with enhanced mechanical performance to meet the most demanding product designs and models. With its 64-bit OS, larger 10-inch display and on-board capabilities to slice multiple builds simultaneously, the ProJet MJP 5600 delivers a superior user experience and faster job processing speed over the ProJet MJP 5500X, which it replaces. The company plans to offer an upgrade program for current owners of the ProJet MJP 5500X to protect their investment and achieve the full functionality of the ProJet MJP 5600. The ProJet MJP 5600 is expected to be fully available in June, with the upgrade program planned for July. “Today’s announcement extends our leadership position in 3D multi-material plastics printing by delivering solutions that enable customers to produce better parts faster at a much lower cost,” said Jim Ruder, Senior Vice President and General Manager of Plastics at 3D Systems. The company also announced the immediate availability of two new Stereolithography (SLA) materials: “Our innovation relies on the ability to produce and test high performance wind tunnel models in large volumes,” said Patrick Warner, Manager of Additive Manufacturing, Renault Sport Formula One Team. “Accura HPC gives us reliable results in aerodynamic tests, and the high production speeds possible with the material allow us to go through hundreds of parts a week to advance the performance of our car.” To deliver dramatic productivity gains, improved part quality and cost savings to its users, 3D Systems announced 3D Sprint 2.5 software.  Along with the ProJet MJP 5600, the new release supports the company’s current line of SLA as well as MJP and CJP printers.2 3D Sprint for SLA printers saves users time and money, while delivering superior part quality.  The Smart Support technology of 3D Sprint 2.5 produces highly efficient SLA supports for easier removal, improved surface finish and material savings.  Further productivity and part quality gains result from major improvements to the software’s slicing algorithms.  A more intuitive interface results in a total solution that enables streamlined and cost-effective operations, delivering overall lower total cost per print. Early customer feedback for 3D Sprint 2.5 cites time savings of more than 75 percent in support generation and print slicing, compared to other part preparation software. “3D Sprint is a significant improvement to the existing software,” said Brad Philip, Senior Design Engineer, Amcor Rigid Plastic. “In some cases it is 60 times faster when slicing the build, as well as being much more intuitive when it comes to build creation and manipulation.” The company plans to make 3D Sprint 2.5 available this week, with licenses available to current SLA, MJP, and CJP customers at no charge.  Licenses for 3D Sprint 2.5 will be bundled with each supported new printer, with additional licenses available for purchase. 3D Systems also announced Geomagic® Freeform® 2017, the industry’s most comprehensive, 3D hybrid design software aimed at helping customers solve complex design and manufacturing challenges in a single platform. One area where Geomagic Freeform excels is in design for mass customization of parts, typically for production through additive manufacturing.  While design for personalized solutions can be tedious, Geomagic Freeform 2017 includes production workflows to speed repeated processes for personalized variations of a design.  New features include the ability to create 3D text labels or new design components that exactly fit or offset the surface of an existing model, which is useful when designing parts that must mold fit to another object. Production workflows will see efficiency and usability gains from this new release. Geomagic Freeform 2017 is expected to be available beginning in June. 3D Systems is showing the ProJet MJP 5600, new SLA materials, 3D Sprint 2.5, Geomagic Freeform 2017 and its entire range of end-to-end manufacturing solutions for aerospace, automotive, healthcare, dental, durable goods and entertainment at the RAPID + TCT 2017 trade show in Pittsburgh, PA, May 9-11, booth 2525. Visitors to the show can also see 3D Systems’ disruptive new Figure 4 production platform for scalable, fully-integrated additive manufacturing. More information on these solutions can be found at www.3dsystems.com. Forward-Looking Statements Certain statements made in this release that are not statements of historical or current facts are forward-looking statements within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.  Forward-looking statements involve known and unknown risks, uncertainties and other factors that may cause the actual results, performance or achievements of the company to be materially different from historical results or from any future results or projections expressed or implied by such forward-looking statements. In many cases, forward looking statements can be identified by terms such as "believes," "belief," "expects," "may," "will," "estimates," "intends," "anticipates" or "plans" or the negative of these terms or other comparable terminology.  Forward-looking statements are based upon management’s beliefs, assumptions and current expectations and may include comments as to the company’s beliefs and expectations as to future events and trends affecting its business and are necessarily subject to uncertainties, many of which are outside the control of the company.  The factors described under the headings "Forward-Looking Statements" and "Risk Factors" in the company’s periodic filings with the Securities and Exchange Commission, as well as other factors, could cause actual results to differ materially from those reflected or predicted in forward-looking statements. Although management believes that the expectations reflected in the forward-looking statements are reasonable, forward-looking statements are not, and should not be relied upon as a guarantee of future performance or results, nor will they necessarily prove to be accurate indications of the times at which such performance or results will be achieved. The forward-looking statements included are made only as the date of the statement. 3D Systems undertakes no obligation to update or review any forward-looking statements made by management or on its behalf, whether as a result of future developments, subsequent events or circumstances or otherwise. About 3D Systems 3D Systems provides comprehensive 3D products and services, including 3D printers, print materials, on-demand manufacturing services and digital design tools. Its ecosystem supports advanced applications from the product design shop to the factory floor to the operating room. 3D Systems’ precision healthcare capabilities include simulation, Virtual Surgical Planning, and printing of medical and dental devices as well as patient-specific surgical instruments. As the originator of 3D printing and a shaper of future 3D solutions, 3D Systems has spent its 30-year history enabling professionals and companies to optimize their designs, transform their workflows, bring innovative products to market and drive new business models. More information on the company is available at www.3dsystems.com 1. Compared to Stratasys’ Objet350 Connex3™ and Objet500 Connex3™ 2. 3D Sprint now supports all current SLA printers (ProJet 6000, ProJet 7000, ProX 800, ProX 950) and virtual support for SLA iPro 8000 and iPro 9000.


PITTSBURGH, May 08, 2017 (GLOBE NEWSWIRE) -- 3D Systems (NYSE:DDD) today at RAPID + TCT 2017 announced new products, materials and capabilities to accelerate its leadership in plastic additive manufacturing. Photos accompanying this announcement are available at http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/81d9c232-601a-44bb-8af1-63b7a27c9361 Among the company’s announcements is the launch of the new ProJet® MJP 5600, offering print speeds up to two times faster, a larger build volume, and part costs that are up to 40 percent less than competing multi-material 3D printers.1 The ProJet MJP 5600 also features the new 3D Sprint™ 2.5 software, contributing to productivity by providing improved estimates of build time and material use. The ProJet MJP 5600 features best-in-class jetting technology to deliver high-definition parts used for prototyping, functional testing and medical modeling. The system’s multi-material capabilities enable customers to digitally blend rigid and elastomeric materials at the voxel level to achieve superior mechanical properties for a wide range of applications, including assemblies, rubber-like components, jigs and fixtures, and dies. Coupled with 3D Sprint software, the ProJet MJP 5600 also allows customers to assign different material blends to separate shells within a single part. The company also announced VisiJet® CR-BK, a new rigid black plastic material for the ProJet MJP 5600 that opens new opportunities to produce parts with enhanced mechanical performance to meet the most demanding product designs and models. With its 64-bit OS, larger 10-inch display and on-board capabilities to slice multiple builds simultaneously, the ProJet MJP 5600 delivers a superior user experience and faster job processing speed over the ProJet MJP 5500X, which it replaces. The company plans to offer an upgrade program for current owners of the ProJet MJP 5500X to protect their investment and achieve the full functionality of the ProJet MJP 5600. The ProJet MJP 5600 is expected to be fully available in June, with the upgrade program planned for July. “Today’s announcement extends our leadership position in 3D multi-material plastics printing by delivering solutions that enable customers to produce better parts faster at a much lower cost,” said Jim Ruder, Senior Vice President and General Manager of Plastics at 3D Systems. The company also announced the immediate availability of two new Stereolithography (SLA) materials: “Our innovation relies on the ability to produce and test high performance wind tunnel models in large volumes,” said Patrick Warner, Manager of Additive Manufacturing, Renault Sport Formula One Team. “Accura HPC gives us reliable results in aerodynamic tests, and the high production speeds possible with the material allow us to go through hundreds of parts a week to advance the performance of our car.” To deliver dramatic productivity gains, improved part quality and cost savings to its users, 3D Systems announced 3D Sprint 2.5 software.  Along with the ProJet MJP 5600, the new release supports the company’s current line of SLA as well as MJP and CJP printers.2 3D Sprint for SLA printers saves users time and money, while delivering superior part quality.  The Smart Support technology of 3D Sprint 2.5 produces highly efficient SLA supports for easier removal, improved surface finish and material savings.  Further productivity and part quality gains result from major improvements to the software’s slicing algorithms.  A more intuitive interface results in a total solution that enables streamlined and cost-effective operations, delivering overall lower total cost per print. Early customer feedback for 3D Sprint 2.5 cites time savings of more than 75 percent in support generation and print slicing, compared to other part preparation software. “3D Sprint is a significant improvement to the existing software,” said Brad Philip, Senior Design Engineer, Amcor Rigid Plastic. “In some cases it is 60 times faster when slicing the build, as well as being much more intuitive when it comes to build creation and manipulation.” The company plans to make 3D Sprint 2.5 available this week, with licenses available to current SLA, MJP, and CJP customers at no charge.  Licenses for 3D Sprint 2.5 will be bundled with each supported new printer, with additional licenses available for purchase. 3D Systems also announced Geomagic® Freeform® 2017, the industry’s most comprehensive, 3D hybrid design software aimed at helping customers solve complex design and manufacturing challenges in a single platform. One area where Geomagic Freeform excels is in design for mass customization of parts, typically for production through additive manufacturing.  While design for personalized solutions can be tedious, Geomagic Freeform 2017 includes production workflows to speed repeated processes for personalized variations of a design.  New features include the ability to create 3D text labels or new design components that exactly fit or offset the surface of an existing model, which is useful when designing parts that must mold fit to another object. Production workflows will see efficiency and usability gains from this new release. Geomagic Freeform 2017 is expected to be available beginning in June. 3D Systems is showing the ProJet MJP 5600, new SLA materials, 3D Sprint 2.5, Geomagic Freeform 2017 and its entire range of end-to-end manufacturing solutions for aerospace, automotive, healthcare, dental, durable goods and entertainment at the RAPID + TCT 2017 trade show in Pittsburgh, PA, May 9-11, booth 2525. Visitors to the show can also see 3D Systems’ disruptive new Figure 4 production platform for scalable, fully-integrated additive manufacturing. More information on these solutions can be found at www.3dsystems.com. Forward-Looking Statements Certain statements made in this release that are not statements of historical or current facts are forward-looking statements within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995.  Forward-looking statements involve known and unknown risks, uncertainties and other factors that may cause the actual results, performance or achievements of the company to be materially different from historical results or from any future results or projections expressed or implied by such forward-looking statements. In many cases, forward looking statements can be identified by terms such as "believes," "belief," "expects," "may," "will," "estimates," "intends," "anticipates" or "plans" or the negative of these terms or other comparable terminology.  Forward-looking statements are based upon management’s beliefs, assumptions and current expectations and may include comments as to the company’s beliefs and expectations as to future events and trends affecting its business and are necessarily subject to uncertainties, many of which are outside the control of the company.  The factors described under the headings "Forward-Looking Statements" and "Risk Factors" in the company’s periodic filings with the Securities and Exchange Commission, as well as other factors, could cause actual results to differ materially from those reflected or predicted in forward-looking statements. Although management believes that the expectations reflected in the forward-looking statements are reasonable, forward-looking statements are not, and should not be relied upon as a guarantee of future performance or results, nor will they necessarily prove to be accurate indications of the times at which such performance or results will be achieved. The forward-looking statements included are made only as the date of the statement. 3D Systems undertakes no obligation to update or review any forward-looking statements made by management or on its behalf, whether as a result of future developments, subsequent events or circumstances or otherwise. About 3D Systems 3D Systems provides comprehensive 3D products and services, including 3D printers, print materials, on-demand manufacturing services and digital design tools. Its ecosystem supports advanced applications from the product design shop to the factory floor to the operating room. 3D Systems’ precision healthcare capabilities include simulation, Virtual Surgical Planning, and printing of medical and dental devices as well as patient-specific surgical instruments. As the originator of 3D printing and a shaper of future 3D solutions, 3D Systems has spent its 30-year history enabling professionals and companies to optimize their designs, transform their workflows, bring innovative products to market and drive new business models. More information on the company is available at www.3dsystems.com 1. Compared to Stratasys’ Objet350 Connex3™ and Objet500 Connex3™ 2. 3D Sprint now supports all current SLA printers (ProJet 6000, ProJet 7000, ProX 800, ProX 950) and virtual support for SLA iPro 8000 and iPro 9000.


Parmi les annonces de la société figure le lancement du nouveau modèle ProJet® MJP 5600, offrant des vitesses d’impression jusqu’à deux fois plus rapides, un volume de fabrication plus important et des coûts de pièces jusqu’à 40 % moins cher que ceux des imprimantes 3D multi-matériaux concurrentes.1 Le modèle ProJet MJP 5600 dispose également du nouveau logiciel 3D Sprint™ 2.5, qui contribue à la productivité en fournissant des estimations améliorées relatives au temps de fabrication et à l’utilisation des matériaux. Le modèle ProJet MJP 5600 dispose d’une technologie de projection de pointe pour la fourniture de pièces haute définition utilisées dans le prototypage, les tests fonctionnels et la modélisation médicale. Les capacités multi-matériaux du système permettent aux clients de mélanger numériquement des matériaux rigides et élastomères au niveau du voxel pour obtenir des propriétés mécaniques supérieures pour une large gamme d’applications, y compris les assemblages, les composants en caoutchouc, les gabarits et accessoires ainsi que les matrices. Associé au logiciel 3D Sprint, le modèle ProJet MJP 5600 permet également aux clients d'attribuer différents mélanges de matériaux à des coques séparées dans une seule pièce. Grâce à son système d’exploitation 64 bits, son écran plus large de 10 pouces et ses capacités intégrées de découpe simultanée de plusieurs fabrications, le ProJet MJP 5600 offre une expérience utilisateur supérieure et une meilleure vitesse de traitement des tâches que le ProJet MJP 5500X qu’il remplace. « L’annonce faite aujourd'hui étend notre position de leader dans l’impression 3D multi-matériaux plastiques, en proposant des solutions qui permettent de produire des pièces de meilleure qualité plus rapidement et à un coût nettement inférieur », a déclaré Jim Ruder, vice-président principal et directeur général des Plastiques chez 3D Systems. Le logiciel 3D Sprint pour imprimantes SLA fait économiser du temps et de l’argent à l'utilisateur, tout en offrant une très haute qualité de pièces. La technologie Smart Support du logiciel 3D Sprint 2.5 produit des supports SLA extrêmement efficaces pour un retrait plus facile, une meilleure finition de surface et des économies de matériaux. Les gains supplémentaires de productivité et de qualité des pièces découlent d’améliorations majeures apportées aux algorithmes de découpe du logiciel. Une interface plus intuitive entraîne une solution globale permettant des opérations simplifiées et rentables pour un coût total par impression globalement inférieur. « 3D Sprint est une amélioration significative du logiciel existant », a déclaré Brad Philippe, ingénieur principal en Conception chez Amcor Rigid Plastic. « Dans certains cas, il est 60 fois plus rapide au moment de découper la construction, en plus d’être bien plus intuitif lorsqu’il s’agit de réaliser la création et de la manipuler. » 3D Systems présentera le ProJet MJP 5600, les nouveaux matériaux SLA, le logiciel 3D Sprint 2.5, Geomagic Freeform 2017 et toute sa gamme de solutions de fabrication de bout en bout pour des constructions aérospatiales, automobiles, de santé, dentaires, de biens durables et de divertissement au salon professionnel RAPID + TCT 2017 de Pittsburgh (Pennsylvanie), du 9 au 11 mai, au stand 2525. Les visiteurs du salon pourront également observer la nouvelle plateforme de production (Figure 4) de rupture lancée par 3D Systems pour la fabrication additive évolutive et entièrement intégrée. Certains énoncés présents dans le présent communiqué qui ne sont pas des énoncés se rapportant à des faits historiques ou actuels constituent des énoncés prospectifs au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de la société diffèrent considérablement des résultats historiques ou de tout résultat futur ou prévision formulés exprimés de manière expresse ou implicite, dans lesdits énoncés prospectifs.. Dans de nombreux cas, les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par des termes tels que « croit », « conviction », « s’attend à », « peut », « pourra », « estimer », « a l’intention de », « anticipe » ou « prévoit », ou la forme négative de ces termes ou une autre terminologie similaire. Les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions, les hypothèses et les attentes actuelles de la direction et peuvent inclure des commentaires au sujet des convictions et attentes de la société quant aux événements et tendances futurs qui influent sur ses activités. Ils sont nécessairement sujets à des incertitudes, qui échappent, pour un bon nombre d’entre elles au contrôle de la Société. Les facteurs décrits sous les rubriques « Énoncés prospectifs » et « Facteurs de risque » dans les documents régulièrement déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission, ainsi que d’autres facteurs, pourraient entraîner des divergences considérables entre les résultats réels et les résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Même si la direction estime que les prévisions reflétées dans les énoncés prospectifs sont raisonnables, les énoncés prospectifs ne sont et ne devraient en aucun cas constituer une garantie des performances ou résultats futurs, et ne se révéleront pas nécessairement être des indications exactes du moment de la réalisation de ces performances ou résultats. Les énoncés prospectifs inclus sont faits uniquement à la date des présentes. 3D Systems n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif fait par la direction ou en son nom, que ce soit en raison de développements futurs, d’événements ultérieurs ou d’autres circonstances. 3D Systems fournit des produits et services 3D complets, notamment des imprimantes 3D, du matériel d’impression, des services de fabrication à la demande et des outils de conception numérique. Son écosystème prend en charge des applications de pointe, de la conception des produits à l’atelier de fabrication, puis en salle d’exploitation. 3D Systems possède de nombreux atouts de précision en matière de soins de santé, tels que la simulation, la technologie Virtual Surgical Planning (planification chirurgicale virtuelle) et l’impression de dispositifs médicaux et dentaires, ainsi que d'instruments chirurgicaux propres au patient. Précurseur de l’impression 3D et artisan de solutions 3D d’avenir, 3D Systems permet depuis 30 ans aux professionnels et aux entreprises d’optimiser leurs conceptions, de transformer leurs flux de production, de commercialiser des produits innovants et d'inspirer de nouveaux modèles d’affaires. 1. Par rapport à Objet350 Connex3™ et Objet500 Connex3™ de Stratasys 2. 3D Sprint supporte désormais toutes les imprimantes SLA existantes (ProJet 6000, ProJet 7000, ProX 800, ProX 950) et les soutiens virtuels pour matériaux SLA iPro 8000 et iPro 9000.


Parmi les annonces de la société figure le lancement du nouveau modèle ProJet® MJP 5600, offrant des vitesses d’impression jusqu’à deux fois plus rapides, un volume de fabrication plus important et des coûts de pièces jusqu’à 40 % moins cher que ceux des imprimantes 3D multi-matériaux concurrentes.1 Le modèle ProJet MJP 5600 dispose également du nouveau logiciel 3D Sprint™ 2.5, qui contribue à la productivité en fournissant des estimations améliorées relatives au temps de fabrication et à l’utilisation des matériaux. Le modèle ProJet MJP 5600 dispose d’une technologie de projection de pointe pour la fourniture de pièces haute définition utilisées dans le prototypage, les tests fonctionnels et la modélisation médicale. Les capacités multi-matériaux du système permettent aux clients de mélanger numériquement des matériaux rigides et élastomères au niveau du voxel pour obtenir des propriétés mécaniques supérieures pour une large gamme d’applications, y compris les assemblages, les composants en caoutchouc, les gabarits et accessoires ainsi que les matrices. Associé au logiciel 3D Sprint, le modèle ProJet MJP 5600 permet également aux clients d'attribuer différents mélanges de matériaux à des coques séparées dans une seule pièce. Grâce à son système d’exploitation 64 bits, son écran plus large de 10 pouces et ses capacités intégrées de découpe simultanée de plusieurs fabrications, le ProJet MJP 5600 offre une expérience utilisateur supérieure et une meilleure vitesse de traitement des tâches que le ProJet MJP 5500X qu’il remplace. « L’annonce faite aujourd'hui étend notre position de leader dans l’impression 3D multi-matériaux plastiques, en proposant des solutions qui permettent de produire des pièces de meilleure qualité plus rapidement et à un coût nettement inférieur », a déclaré Jim Ruder, vice-président principal et directeur général des Plastiques chez 3D Systems. Le logiciel 3D Sprint pour imprimantes SLA fait économiser du temps et de l’argent à l'utilisateur, tout en offrant une très haute qualité de pièces. La technologie Smart Support du logiciel 3D Sprint 2.5 produit des supports SLA extrêmement efficaces pour un retrait plus facile, une meilleure finition de surface et des économies de matériaux. Les gains supplémentaires de productivité et de qualité des pièces découlent d’améliorations majeures apportées aux algorithmes de découpe du logiciel. Une interface plus intuitive entraîne une solution globale permettant des opérations simplifiées et rentables pour un coût total par impression globalement inférieur. « 3D Sprint est une amélioration significative du logiciel existant », a déclaré Brad Philippe, ingénieur principal en Conception chez Amcor Rigid Plastic. « Dans certains cas, il est 60 fois plus rapide au moment de découper la construction, en plus d’être bien plus intuitif lorsqu’il s’agit de réaliser la création et de la manipuler. » 3D Systems présentera le ProJet MJP 5600, les nouveaux matériaux SLA, le logiciel 3D Sprint 2.5, Geomagic Freeform 2017 et toute sa gamme de solutions de fabrication de bout en bout pour des constructions aérospatiales, automobiles, de santé, dentaires, de biens durables et de divertissement au salon professionnel RAPID + TCT 2017 de Pittsburgh (Pennsylvanie), du 9 au 11 mai, au stand 2525. Les visiteurs du salon pourront également observer la nouvelle plateforme de production (Figure 4) de rupture lancée par 3D Systems pour la fabrication additive évolutive et entièrement intégrée. Certains énoncés présents dans le présent communiqué qui ne sont pas des énoncés se rapportant à des faits historiques ou actuels constituent des énoncés prospectifs au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de la société diffèrent considérablement des résultats historiques ou de tout résultat futur ou prévision formulés exprimés de manière expresse ou implicite, dans lesdits énoncés prospectifs.. Dans de nombreux cas, les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par des termes tels que « croit », « conviction », « s’attend à », « peut », « pourra », « estimer », « a l’intention de », « anticipe » ou « prévoit », ou la forme négative de ces termes ou une autre terminologie similaire. Les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions, les hypothèses et les attentes actuelles de la direction et peuvent inclure des commentaires au sujet des convictions et attentes de la société quant aux événements et tendances futurs qui influent sur ses activités. Ils sont nécessairement sujets à des incertitudes, qui échappent, pour un bon nombre d’entre elles au contrôle de la Société. Les facteurs décrits sous les rubriques « Énoncés prospectifs » et « Facteurs de risque » dans les documents régulièrement déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission, ainsi que d’autres facteurs, pourraient entraîner des divergences considérables entre les résultats réels et les résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Même si la direction estime que les prévisions reflétées dans les énoncés prospectifs sont raisonnables, les énoncés prospectifs ne sont et ne devraient en aucun cas constituer une garantie des performances ou résultats futurs, et ne se révéleront pas nécessairement être des indications exactes du moment de la réalisation de ces performances ou résultats. Les énoncés prospectifs inclus sont faits uniquement à la date des présentes. 3D Systems n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif fait par la direction ou en son nom, que ce soit en raison de développements futurs, d’événements ultérieurs ou d’autres circonstances. 3D Systems fournit des produits et services 3D complets, notamment des imprimantes 3D, du matériel d’impression, des services de fabrication à la demande et des outils de conception numérique. Son écosystème prend en charge des applications de pointe, de la conception des produits à l’atelier de fabrication, puis en salle d’exploitation. 3D Systems possède de nombreux atouts de précision en matière de soins de santé, tels que la simulation, la technologie Virtual Surgical Planning (planification chirurgicale virtuelle) et l’impression de dispositifs médicaux et dentaires, ainsi que d'instruments chirurgicaux propres au patient. Précurseur de l’impression 3D et artisan de solutions 3D d’avenir, 3D Systems permet depuis 30 ans aux professionnels et aux entreprises d’optimiser leurs conceptions, de transformer leurs flux de production, de commercialiser des produits innovants et d'inspirer de nouveaux modèles d’affaires. 1. Par rapport à Objet350 Connex3™ et Objet500 Connex3™ de Stratasys 2. 3D Sprint supporte désormais toutes les imprimantes SLA existantes (ProJet 6000, ProJet 7000, ProX 800, ProX 950) et les soutiens virtuels pour matériaux SLA iPro 8000 et iPro 9000.


Parmi les annonces de la société figure le lancement du nouveau modèle ProJet® MJP 5600, offrant des vitesses d’impression jusqu’à deux fois plus rapides, un volume de fabrication plus important et des coûts de pièces jusqu’à 40 % moins cher que ceux des imprimantes 3D multi-matériaux concurrentes.1 Le modèle ProJet MJP 5600 dispose également du nouveau logiciel 3D Sprint™ 2.5, qui contribue à la productivité en fournissant des estimations améliorées relatives au temps de fabrication et à l’utilisation des matériaux. Le modèle ProJet MJP 5600 dispose d’une technologie de projection de pointe pour la fourniture de pièces haute définition utilisées dans le prototypage, les tests fonctionnels et la modélisation médicale. Les capacités multi-matériaux du système permettent aux clients de mélanger numériquement des matériaux rigides et élastomères au niveau du voxel pour obtenir des propriétés mécaniques supérieures pour une large gamme d’applications, y compris les assemblages, les composants en caoutchouc, les gabarits et accessoires ainsi que les matrices. Associé au logiciel 3D Sprint, le modèle ProJet MJP 5600 permet également aux clients d'attribuer différents mélanges de matériaux à des coques séparées dans une seule pièce. Grâce à son système d’exploitation 64 bits, son écran plus large de 10 pouces et ses capacités intégrées de découpe simultanée de plusieurs fabrications, le ProJet MJP 5600 offre une expérience utilisateur supérieure et une meilleure vitesse de traitement des tâches que le ProJet MJP 5500X qu’il remplace. « L’annonce faite aujourd'hui étend notre position de leader dans l’impression 3D multi-matériaux plastiques, en proposant des solutions qui permettent de produire des pièces de meilleure qualité plus rapidement et à un coût nettement inférieur », a déclaré Jim Ruder, vice-président principal et directeur général des Plastiques chez 3D Systems. Le logiciel 3D Sprint pour imprimantes SLA fait économiser du temps et de l’argent à l'utilisateur, tout en offrant une très haute qualité de pièces. La technologie Smart Support du logiciel 3D Sprint 2.5 produit des supports SLA extrêmement efficaces pour un retrait plus facile, une meilleure finition de surface et des économies de matériaux. Les gains supplémentaires de productivité et de qualité des pièces découlent d’améliorations majeures apportées aux algorithmes de découpe du logiciel. Une interface plus intuitive entraîne une solution globale permettant des opérations simplifiées et rentables pour un coût total par impression globalement inférieur. « 3D Sprint est une amélioration significative du logiciel existant », a déclaré Brad Philippe, ingénieur principal en Conception chez Amcor Rigid Plastic. « Dans certains cas, il est 60 fois plus rapide au moment de découper la construction, en plus d’être bien plus intuitif lorsqu’il s’agit de réaliser la création et de la manipuler. » 3D Systems présentera le ProJet MJP 5600, les nouveaux matériaux SLA, le logiciel 3D Sprint 2.5, Geomagic Freeform 2017 et toute sa gamme de solutions de fabrication de bout en bout pour des constructions aérospatiales, automobiles, de santé, dentaires, de biens durables et de divertissement au salon professionnel RAPID + TCT 2017 de Pittsburgh (Pennsylvanie), du 9 au 11 mai, au stand 2525. Les visiteurs du salon pourront également observer la nouvelle plateforme de production (Figure 4) de rupture lancée par 3D Systems pour la fabrication additive évolutive et entièrement intégrée. Certains énoncés présents dans le présent communiqué qui ne sont pas des énoncés se rapportant à des faits historiques ou actuels constituent des énoncés prospectifs au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de la société diffèrent considérablement des résultats historiques ou de tout résultat futur ou prévision formulés exprimés de manière expresse ou implicite, dans lesdits énoncés prospectifs.. Dans de nombreux cas, les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par des termes tels que « croit », « conviction », « s’attend à », « peut », « pourra », « estimer », « a l’intention de », « anticipe » ou « prévoit », ou la forme négative de ces termes ou une autre terminologie similaire. Les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions, les hypothèses et les attentes actuelles de la direction et peuvent inclure des commentaires au sujet des convictions et attentes de la société quant aux événements et tendances futurs qui influent sur ses activités. Ils sont nécessairement sujets à des incertitudes, qui échappent, pour un bon nombre d’entre elles au contrôle de la Société. Les facteurs décrits sous les rubriques « Énoncés prospectifs » et « Facteurs de risque » dans les documents régulièrement déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission, ainsi que d’autres facteurs, pourraient entraîner des divergences considérables entre les résultats réels et les résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Même si la direction estime que les prévisions reflétées dans les énoncés prospectifs sont raisonnables, les énoncés prospectifs ne sont et ne devraient en aucun cas constituer une garantie des performances ou résultats futurs, et ne se révéleront pas nécessairement être des indications exactes du moment de la réalisation de ces performances ou résultats. Les énoncés prospectifs inclus sont faits uniquement à la date des présentes. 3D Systems n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif fait par la direction ou en son nom, que ce soit en raison de développements futurs, d’événements ultérieurs ou d’autres circonstances. 3D Systems fournit des produits et services 3D complets, notamment des imprimantes 3D, du matériel d’impression, des services de fabrication à la demande et des outils de conception numérique. Son écosystème prend en charge des applications de pointe, de la conception des produits à l’atelier de fabrication, puis en salle d’exploitation. 3D Systems possède de nombreux atouts de précision en matière de soins de santé, tels que la simulation, la technologie Virtual Surgical Planning (planification chirurgicale virtuelle) et l’impression de dispositifs médicaux et dentaires, ainsi que d'instruments chirurgicaux propres au patient. Précurseur de l’impression 3D et artisan de solutions 3D d’avenir, 3D Systems permet depuis 30 ans aux professionnels et aux entreprises d’optimiser leurs conceptions, de transformer leurs flux de production, de commercialiser des produits innovants et d'inspirer de nouveaux modèles d’affaires. 1. Par rapport à Objet350 Connex3™ et Objet500 Connex3™ de Stratasys 2. 3D Sprint supporte désormais toutes les imprimantes SLA existantes (ProJet 6000, ProJet 7000, ProX 800, ProX 950) et les soutiens virtuels pour matériaux SLA iPro 8000 et iPro 9000.


Parmi les annonces de la société figure le lancement du nouveau modèle ProJet® MJP 5600, offrant des vitesses d’impression jusqu’à deux fois plus rapides, un volume de fabrication plus important et des coûts de pièces jusqu’à 40 % moins cher que ceux des imprimantes 3D multi-matériaux concurrentes.1 Le modèle ProJet MJP 5600 dispose également du nouveau logiciel 3D Sprint™ 2.5, qui contribue à la productivité en fournissant des estimations améliorées relatives au temps de fabrication et à l’utilisation des matériaux. Le modèle ProJet MJP 5600 dispose d’une technologie de projection de pointe pour la fourniture de pièces haute définition utilisées dans le prototypage, les tests fonctionnels et la modélisation médicale. Les capacités multi-matériaux du système permettent aux clients de mélanger numériquement des matériaux rigides et élastomères au niveau du voxel pour obtenir des propriétés mécaniques supérieures pour une large gamme d’applications, y compris les assemblages, les composants en caoutchouc, les gabarits et accessoires ainsi que les matrices. Associé au logiciel 3D Sprint, le modèle ProJet MJP 5600 permet également aux clients d'attribuer différents mélanges de matériaux à des coques séparées dans une seule pièce. Grâce à son système d’exploitation 64 bits, son écran plus large de 10 pouces et ses capacités intégrées de découpe simultanée de plusieurs fabrications, le ProJet MJP 5600 offre une expérience utilisateur supérieure et une meilleure vitesse de traitement des tâches que le ProJet MJP 5500X qu’il remplace. « L’annonce faite aujourd'hui étend notre position de leader dans l’impression 3D multi-matériaux plastiques, en proposant des solutions qui permettent de produire des pièces de meilleure qualité plus rapidement et à un coût nettement inférieur », a déclaré Jim Ruder, vice-président principal et directeur général des Plastiques chez 3D Systems. Le logiciel 3D Sprint pour imprimantes SLA fait économiser du temps et de l’argent à l'utilisateur, tout en offrant une très haute qualité de pièces. La technologie Smart Support du logiciel 3D Sprint 2.5 produit des supports SLA extrêmement efficaces pour un retrait plus facile, une meilleure finition de surface et des économies de matériaux. Les gains supplémentaires de productivité et de qualité des pièces découlent d’améliorations majeures apportées aux algorithmes de découpe du logiciel. Une interface plus intuitive entraîne une solution globale permettant des opérations simplifiées et rentables pour un coût total par impression globalement inférieur. « 3D Sprint est une amélioration significative du logiciel existant », a déclaré Brad Philippe, ingénieur principal en Conception chez Amcor Rigid Plastic. « Dans certains cas, il est 60 fois plus rapide au moment de découper la construction, en plus d’être bien plus intuitif lorsqu’il s’agit de réaliser la création et de la manipuler. » 3D Systems présentera le ProJet MJP 5600, les nouveaux matériaux SLA, le logiciel 3D Sprint 2.5, Geomagic Freeform 2017 et toute sa gamme de solutions de fabrication de bout en bout pour des constructions aérospatiales, automobiles, de santé, dentaires, de biens durables et de divertissement au salon professionnel RAPID + TCT 2017 de Pittsburgh (Pennsylvanie), du 9 au 11 mai, au stand 2525. Les visiteurs du salon pourront également observer la nouvelle plateforme de production (Figure 4) de rupture lancée par 3D Systems pour la fabrication additive évolutive et entièrement intégrée. Certains énoncés présents dans le présent communiqué qui ne sont pas des énoncés se rapportant à des faits historiques ou actuels constituent des énoncés prospectifs au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de la société diffèrent considérablement des résultats historiques ou de tout résultat futur ou prévision formulés exprimés de manière expresse ou implicite, dans lesdits énoncés prospectifs.. Dans de nombreux cas, les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par des termes tels que « croit », « conviction », « s’attend à », « peut », « pourra », « estimer », « a l’intention de », « anticipe » ou « prévoit », ou la forme négative de ces termes ou une autre terminologie similaire. Les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions, les hypothèses et les attentes actuelles de la direction et peuvent inclure des commentaires au sujet des convictions et attentes de la société quant aux événements et tendances futurs qui influent sur ses activités. Ils sont nécessairement sujets à des incertitudes, qui échappent, pour un bon nombre d’entre elles au contrôle de la Société. Les facteurs décrits sous les rubriques « Énoncés prospectifs » et « Facteurs de risque » dans les documents régulièrement déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission, ainsi que d’autres facteurs, pourraient entraîner des divergences considérables entre les résultats réels et les résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Même si la direction estime que les prévisions reflétées dans les énoncés prospectifs sont raisonnables, les énoncés prospectifs ne sont et ne devraient en aucun cas constituer une garantie des performances ou résultats futurs, et ne se révéleront pas nécessairement être des indications exactes du moment de la réalisation de ces performances ou résultats. Les énoncés prospectifs inclus sont faits uniquement à la date des présentes. 3D Systems n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif fait par la direction ou en son nom, que ce soit en raison de développements futurs, d’événements ultérieurs ou d’autres circonstances. 3D Systems fournit des produits et services 3D complets, notamment des imprimantes 3D, du matériel d’impression, des services de fabrication à la demande et des outils de conception numérique. Son écosystème prend en charge des applications de pointe, de la conception des produits à l’atelier de fabrication, puis en salle d’exploitation. 3D Systems possède de nombreux atouts de précision en matière de soins de santé, tels que la simulation, la technologie Virtual Surgical Planning (planification chirurgicale virtuelle) et l’impression de dispositifs médicaux et dentaires, ainsi que d'instruments chirurgicaux propres au patient. Précurseur de l’impression 3D et artisan de solutions 3D d’avenir, 3D Systems permet depuis 30 ans aux professionnels et aux entreprises d’optimiser leurs conceptions, de transformer leurs flux de production, de commercialiser des produits innovants et d'inspirer de nouveaux modèles d’affaires. 1. Par rapport à Objet350 Connex3™ et Objet500 Connex3™ de Stratasys 2. 3D Sprint supporte désormais toutes les imprimantes SLA existantes (ProJet 6000, ProJet 7000, ProX 800, ProX 950) et les soutiens virtuels pour matériaux SLA iPro 8000 et iPro 9000.


Sallas J.J.,Geomagic
Geophysical Prospecting | Year: 2010

In order to have realistic expectations of what output is achievable from a seismic vibrator, an understanding of the machine's limitations is essential. This tutorial is intended to provide some basics on how hydraulic vibrators function and the constraints that arise from their design. With these constraints in mind, informed choices can be made to match machine specifications to a particular application or sweeps can be designed to compensate for performance limits. © 2009 European Association of Geoscientists & Engineers.


The invention provides techniques for wrapping a two-dimensional texture conformally onto a surface of a three dimensional virtual object within an arbitrarily-shaped, user-defined region. The techniques provide minimum distortion and allow interactive manipulation of the mapped texture. The techniques feature an energy minimization scheme in which distances between points on the surface of the three-dimensional virtual object serve as set lengths for springs connecting points of a planar mesh. The planar mesh is adjusted to minimize spring energy, and then used to define a patch upon which a two-dimensional texture is superimposed. Points on the surface of the virtual object are then mapped to corresponding points of the texture. The invention also features a haptic/graphical user interface element that allows a user to interactively and intuitively adjust texture mapped within the arbitrary, user-defined region.

Loading Geomagic collaborators
Loading Geomagic collaborators