Paris, France
Paris, France

Time filter

Source Type

News Article | April 27, 2017
Site: globenewswire.com

                   Paris, France - 27 avril 2017 - Le Directoire de Diaxonhit (Alternext : ALEHT, FR0004054427), groupe français leader sur le marché du diagnostic in vitro de spécialités dans les domaines de la transplantation, des maladies infectieuses et de l'oncologie, s'est réuni le 26 avril 2017 et a arrêté les comptes consolidés au 31 décembre 2016. Ces comptes ont été vérifiés par le Conseil de Surveillance2. La transition engagée dès l'été 2016 a entrainé un certain nombre de charges financières et exceptionnelles qui sont notamment liées au plan de réorientation et au plan de réduction de la dilution mis en oeuvre, pour un montant global d'environ 1 M€. Ces facteurs expliquent le résultat net en retrait à -7,9 M€, incluant tous les amortissements liés à l'acquisition d'Ingen, et à -9,6 M€ pro forma, incluant tous les frais financiers et amortissements liés aux acquisitions d'Ingen et de Capforce Plus. Les ventes annuelles de produits de diagnostic in vitro s'inscrivent dans la fourchette annoncée en janvier 2017. Elles s'élèvent ainsi à 27,6 M€ contre 28,9 M€ en 2015, et reflètent le retard dans la disponibilité des nouveaux tests NGS pour le typage HLA et le ralentissement des commandes de tests transplantation à cause des contraintes budgétaires des laboratoires hospitaliers, partiellement compensés par la bonne progression des autres secteurs du diagnostic et du contrôle qualité. Par ailleurs, les produits de R&D thérapeutique se sont élevés à 0,1 M€, en diminution par rapport à 2015 où la Société avait reçu un paiement d'étape non-récurrent d'Allergan de 0,4 M€. Sur une base pro forma, intégrant les résultats 2016 de la société Capforce Plus et de ses filiales comme si elles avaient été acquises le 1er janvier 2016, le chiffre d'affaires annuel s'élève à 44,1 M€, et le montant des revenus annuels à 45 M€. La réduction du coût d'achat des marchandises est directement liée à la baisse des ventes de produits de diagnostic in vitro. Toutefois ce coût d'achat reste affecté par la poursuite du renchérissement du dollar US. Compte-tenu des caractéristiques des contrats d'achat à terme de dollars US détenus par Diaxonhit, le taux de change moyen des dollars achetés en 2016 s'est établi à 1,1463 dollars US par euro contre 1,2173 en 2015. A taux de change constant entre 2015 et 2016, le coût d'achat des marchandises aurait ainsi été inférieur d'environ 0,9 M€. Il est rappelé que les actifs commerciaux réévalués consécutivement à l'acquisition d'IBS font l'objet d'un amortissement sur 10 ans, soit 1 286 K€ au 31 décembre 2016. Ils sont inclus dans les frais marketing et commerciaux. De même, depuis le début de la commercialisation de BJI Inoplex, un actif R&D relatif à ce test et également réévalué consécutivement à l'acquisition d'IBS, fait l'objet d'un amortissement sur 10 ans, soit 98 K€ au 31 décembre 2016, inclus dans les frais de R&D. L'écart d'acquisition restant fait aussi l'objet d'un amortissement sur 10 ans qui vient en déduction du résultat opérationnel et représente, au 31 décembre 2016, une charge de 308 K€. L'ensemble de ces amortissements représente une charge sans effet sur la trésorerie de la Société. Au 31 décembre 2015, Diaxonhit disposait d'une trésorerie de 11,7 M€. Compte-tenu de financements reçus de 0,5 M€ nets des charges d'intérêts et remboursements intervenus sur les obligations, les emprunts et les avances remboursables de la Société, et d'une consommation de trésorerie opérationnelle de 3,3 M€, la trésorerie du Groupe s'élève à 7,9 M€ au 31 décembre 2016. Diaxonhit détient la licence exclusive du test AlloMap® pour l'Europe. En janvier 2016, Diaxonhit et CareDx Inc. ont finalisé avec succès le transfert du test d'expression génomique AlloMap pour la surveillance régulière et non invasive du rejet cellulaire aigu chez les greffés cardiaques, au Laboratoire Central d'Immunologie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS) en France. Ce transfert a été réalisé en plusieurs étapes qui ont démontré que les résultats des tests AlloMap effectués par le laboratoire des HUS sont les mêmes que ceux qui ont été obtenus par le laboratoire principal de CareDx aux États-Unis. C'est une étape importante pour Diaxonhit et CareDx, tout en étant le premier transfert de ce type pour un test moléculaire développé et déjà commercialisé aux USA. En mai 2016, Diaxonhit et les HUS ont inauguré le centre de traitement des tests AlloMap. Ce centre répond à toutes les exigences de qualité nécessaires pour assurer la précision et la reproductibilité des résultats rendus aux prescripteurs. La Société lui fournit les éléments du test produits par CareDx et lui met également à disposition les instruments nécessaires à la réalisation du test. Diaxonhit fournit aussi aux centres de transplantation cardiaque européens un kit pour réaliser la préparation des échantillons de sang et leur expédition. Dans le cadre de cette étude, dont les résultats sont attendus au cours de l'année 2017, 1 700 prélèvements à l'aiguille fine ont été effectués sur des nodules thyroïdiens découverts chez les 1 581 patients recrutés dans 17 centres cliniques européens (10 en France, 4 en Italie et 3 en Espagne) spécialisés dans le diagnostic et le suivi du cancer de la thyroïde. Avec ces caractéristiques, l'étude CITHY est la plus grosse étude de ce type et une première en Europe qui va également permettre de mieux caractériser les pratiques européennes de suivi des patients présentant un ou plusieurs nodules de la thyroïde. Une nouvelle étude prospective en vie réelle a été réalisée à l'hôpital Raymond-Poincaré (AP-HP) de Garches et à l'hôpital Joseph-Ducuing de Toulouse. Elle a porté sur l'utilisation en routine de BJI InoPlex, avec 361 tests réalisés sur 314 patients plus représentatifs de la population ciblée dans les centres de deuxième ligne. Pour les 80 patients avec une infection chronique à staphylocoque, la performance de BJI InoPlex est améliorée par rapport à celle observée dans l'étude de validation du test. Par ailleurs, les résultats du test BJI InoPlex et de la mise en culture de ponctions articulaires réalisées avant chirurgie, qui avaient été obtenus dans le cadre de l'étude initiale de validation, ont fait l'objet d'une analyse complémentaire en excluant les 72 patients pour lesquels aucune ponction n'avait été réalisée ou pour lesquels le résultat de BJI InoPlex était indéterminé. Cette nouvelle analyse montre d'une part que les résultats de culture sur ponctions articulaires réalisées avant intervention chirurgicale ne sont pas aussi fiables qu'il est généralement admis. Ils montrent aussi clairement que cette fiabilité peut être améliorée en combinant la microbiologie classique à BJI InoPlex. Pendant l'année 2016, DIAXONHIT collaborait avec la société de biotechnologie InnaVirVax dans le cadre d'un consortium ayant pour objectif la mise au point de VAC-3S, un vaccin thérapeutique pour traiter les malades atteints du Sida, et le développement d'un test diagnostique compagnon du vaccin, dont le prototype avait été finalisé en cours d'année.                   InnaVirVax vient d'annoncer à la Société que les résultats de sa dernière étude clinique étaient médiocres. Sur cette base, InnaVirVax a pris la décision d'interrompre définitivement le développement de VAC-3S, et en a notifié Bpifrance et les membres du consortium Prothevih. En conséquence, le développement du test compagnon de VAC-3S est également arrêté par Diaxonhit. La Société évalue actuellement les conséquences de cet arrêt, et en particulier l'utilité de poursuivre le développement du test indépendamment du vaccin thérapeutique.                     Afin de réduire la dilution future des actionnaires de Diaxonhit, quatre transactions spécifiques ont été réalisées en deux temps.                   Au cours de l'exercice 2016, la société a réalisé tout d'abord des amortissements en numéraire d'obligations convertibles émises en juin 2014 (OCA), pour un total de 383 K€. D'autre-part, elle a procédé au rachat en numéraire de 6.158.000 bons de souscription qui avaient également été émis en juin 2014 (BSA), pour 537 K€. Ce dernier montant a constitué une charge financière exceptionnelle sur l'exercice 2016.                   Depuis le 1er janvier 2017, et notamment dans le cadre de la finalisation de l'acquisition de Capforce Plus, Diaxonhit a procédé à deux nouveaux amortissements en numéraire d'OCA pour un montant total de 525 K€, puis racheté 5.953.470 BSA.  Cette restructuration globale a entrainé l'émission de 3.453.012 actions nouvelles.                   Sur la base d'un amortissement par émission d'actions au cours de 0,22€ par actions, les amortissements effectués en numéraire en 2016 et depuis le début de l'année 2017, se seraient traduits par l'émission de 4.127.093 actions supplémentaires. Cumulé aux transactions effectuées sur les BSA, c'est un total de 12.785.551 actions qui ne seront plus émises, soit environ 7% du capital actuel.                     Fort de ses 120 collaborateurs, le nouveau groupe Diaxonhit, acteur intégré français du diagnostic in vitro, intervient de la recherche à la commercialisation de produits diagnostiques de spécialités et désormais également de produits pour la recherche dans le domaine des sciences de la vie. D'autre-part, son expansion continue à s'appuyer à la fois sur la croissance de ses activités commerciales de distribution et sur le développement de produits propriétaires et innovants à forte valeur ajoutée.         Diaxonhit possède un portefeuille étendu et diversifié de produits propriétaires dans quatre spécialités : la transplantation, les maladies infectieuses, les sciences du vivant et le cancer.                   Dans le domaine de la transplantation, le groupe commercialise des milieux de transport et de préservation des greffons de cornée ainsi qu'un dispositif breveté, Iglide(TM), pour en faciliter la mise en oeuvre chirurgicale. Il commercialise également Allomap, un test moléculaire pour le suivi des transplantés cardiaques, dont il détient la licence exclusive pour l'Europe.                   Dans le domaine des maladies infectieuses, le groupe commercialise plusieurs produits propriétaires et notamment TQS pour l'identification du statut immunitaire vis-à-vis du tétanos, BJI Inoplex pour le diagnostic des infections ostéo-articulaires sur prothèse, ainsi que la gamme de biologie moléculaire Eurobioplex (EBX) qui comprend un ensemble de tests permettant d'identifier de nombreux agents pathogènes et d'en évaluer la quantité présente dans l'organisme des patients infectés.                   Dans le domaine des sciences de la vie, le groupe développe un ensemble de produits destinés à la R&D, en particulier auprès d'organismes publics de recherche et de l'industrie pharmaceutique. Il commercialise notamment des milieux de culture cellulaires, des réactifs de biologie moléculaire ainsi que des anticorps propriétaires. Doté d'un laboratoire et d'une forte expertise industrielle, le groupe propose un service de production à façon dédié aux sociétés de biotechnologie ou pharmaceutiques.                   Par ailleurs, Diaxonhit développe d'autres produits sur la base de sa plateforme de biologie moléculaire, en particulier Dx15 pour le diagnostic du cancer de la thyroïde. A travers ses filiales commerciales, Eurobio et Ingen, le groupe renforce aujourd'hui sa position de 1er distributeur indépendant français de diagnostics in vitro sur son territoire.                   Dans ce cadre, il commercialise des tests de diagnostic de spécialité auprès des laboratoires d'analyses de biologie médicale hospitaliers et privés. Il est ainsi le leader en France du marché des tests HLA pour la transplantation. Il commercialise également en exclusivité des tests et des solutions automatisées issus de partenaires industriels étrangers (américains, coréens, européens.) dans les domaines des maladies infectieuses, de l'auto-immunité et des contrôles qualité. Il propose aussi toute une gamme de réactifs et d'instruments dédiés aux laboratoires des sciences de la vie.                   S'appuyant sur ses ingénieurs et spécialistes produits, le groupe assure également un service client haut-de-gamme, avec assistance téléphonique, support technique et service après-vente pour une importante base de plus de 400 instruments installés dans les laboratoires de ses clients. Diaxonhit (Alternext, FR0004054427, ALEHT) est un acteur majeur dans le domaine du diagnostic in vitro de spécialités et des sciences de la vie. Il intervient de la recherche à la commercialisation de tests diagnostiques dans les domaines de la transplantation, des maladies infectieuses et de l'oncologie, ainsi que de produits pour la recherche dans le domaine des sciences du vivant. Il est notamment le leader en France de la commercialisation des tests HLA. Avec ses nombreux partenariats et sa forte présence hospitalière, Diaxonhit dispose de son propre réseau étendu de distribution et d'un portefeuille de produits propriétaires parmi lesquels Tétanos Quick Stick®, BJI Inoplex®, et la gamme de biologie moléculaire EBX (Dengue, Chickungunya, Zika, Hépatite delta, etc.) dans le domaine des maladies infectieuses. Dans le domaine des sciences de la vie, le groupe développe un ensemble de produits destinés à la R&D, en particulier auprès d'organismes publics de recherche et de l'industrie pharmaceutique. Il commercialise notamment des milieux de culture cellulaires, des réactifs de biologie moléculaire ainsi que des anticorps propriétaires, et propose un service de production à façon dédié aux sociétés de biotechnologie ou pharmaceutiques. Diaxonhit produit et commercialise également des milieux de transport et de préservation des greffons de cornée ainsi qu'un dispositif breveté, Iglide(TM), pour en faciliter la mise en oeuvre chirurgicale. La Société est membre du GIE européen DiaMondial. Ce communiqué comporte des éléments non factuels, notamment et de façon non exclusive, certaines affirmations concernant des résultats à venir et d'autres événements futurs. Ces affirmations sont fondées sur la vision actuelle et les hypothèses de la Direction de la Société. Elles incorporent des risques et des incertitudes connues et inconnues qui pourraient se traduire par des différences significatives au titre des résultats, de la rentabilité et des événements prévus. En outre, Diaxonhit, ses actionnaires et ses affiliés, administrateurs, dirigeants, conseils et salariés respectifs n'ont pas vérifié l'exactitude des, et ne font aucune déclaration ou garantie sur, les informations statistiques ou les informations prévisionnelles contenues dans le présent communiqué qui proviennent ou sont dérivées de sources tierces ou de publications de l'industrie; ces données statistiques et informations prévisionnelles ne sont utilisées dans ce communiqué qu'à des fins d'information. Enfin, le présent communiqué peut être rédigé en langue française et en langue anglaise. En cas de différences entre les deux textes, la version française prévaudra.


News Article | December 20, 2016
Site: globenewswire.com

Dublin, Dec. 20, 2016 (GLOBE NEWSWIRE) -- Research and Markets has announced the addition of the "HDAC Inhibitors Market, 2016 - 2026" report to their offering. The HDAC Inhibitors Market, 2016-2026 report was commissioned to examine the current landscape and the future outlook of the growing pipeline of products in this area. HDACs have been studied in cellular processes such as apoptosis, autophagy, metabolism, DNA damage repair, cell cycle control and senescence. Altered expression of HDACs has been observed in different tumors; this makes them a potential target for treatment of cancer and other genetic or epigenetic related disorders. Inhibition of HDACs has shown positive results in disruption of multiple cell signaling pathways and prevention of tumor growth. The study provides a detailed market forecast and opportunity analysis for the time period 2016-2026. The research, analysis and insights presented in this report include potential sales of the approved drugs and the ones in late stages of development (phase III and phase II). To add robustness to our model, we have provided three scenarios for our market forecast; these include the conservative, base and optimistic scenarios. Our opinions and insights, presented in this study were influenced by several discussions we conducted with experts in this area. All actual figures have been sourced and analyzed from publicly available information forums and primary research discussions. Financial figures mentioned in this report are in USD, unless otherwise specified. Example Highlights - Nearly 90 HDAC inhibitors are currently in clinical / preclinical stages of development; the clinical molecules account for over 30% of the pipeline while over 60% is captured by molecules in the preclinical / discovery stage. - With 66% of the pipeline molecules targeting oncological indications, cancer remains one of the most widely studied field for HDAC inhibitors. Within oncology, hematological malignancies such as PTCL and CTCL are popular targets; three HDAC inhibitors (Zolinza, ISTODAX® and BELEODAQ®) are approved for these indications. Other therapeutic areas such as autoimmune disorders, infectious diseases, inflammatory disorders, neurological disorders, are also gradually gaining traction. - Although the market was initially led by the large-size pharma players (such as Celgene, Merck, Novartis), the current market is characterized by the presence of several small / mid-sized pharma players. Notable examples of the small and mid-sized firms include 4SC, Chroma Therapeutics, CrystalGenomics, Curis, Evgen Pharma, FORUM Pharmaceuticals, Karus Therapeutics, Mirati Therapeutics, MEI Pharma, Shenzhen Chipscreen Biosciences, Syndax Pharmaceuticals and TetraLogic Pharmaceuticals. - In addition, there are several non-industry institutes and universities that are primarily carrying out preclinical research. Examples of these include Harvard Medical School (BG45), Imperial College London (C1A), Kyoto University (Jd, Sd), National Taiwan University (Quinazolin-4-one derivatives), Taipei Medical University (MPT0E028), University of Messina (MC-1575, MC-1568). - Four of the five approved drugs are pan-HDAC inhibitors targeting HDAC isoforms non-specifically. However, in the past few years, several class selective HDAC inhibitors have entered the clinic; these are associated with a higher efficacy and result in decreased toxicity from the treatment. Of the total HDAC inhibitors identified, 52% of the molecules are class specific; of these, 33% molecules target Class I specific isoforms and the rest target Class II specific isoforms of HDACs. Notable examples of molecules targeting class-specific HDACs includeentinostat (phase III), resminostat (phase II), SHP-141 (phase II), mocetinostat (phase II), CHR-3996 (phase I/II) and ricolinostat (phase I/II). - The HDAC inhibitors market is expected to grow at a healthy annual rate of 32% over the next decade.With multiple potential target indications, Istodax® is expected to capture the largest market share (close to 21%) in 2026, followed by entinostat, Farydak® and Beleodaq®. Key Topics Covered: 1. Preface 1.1. Scope Of The Report 1.2. Research Methodology 1.3. Chapter Outlines 2. Executive Summary 3. Introduction 3.1. The Central Dogma of Molecular Biology and Cell Cycle 3.2. DNA: Structure and Functions 3.3. Fundamentals of Epigenetics 3.3.1. Effect of Histone Modification on DNA Based Processes 3.3.2. Chromatin Structure Modification and its Enzymes 3.4. Histone Deacetylases (HDACs) 3.4.1. Classification of HDACs 3.4.2. Role of HDACs and HDAC Inhibitors in Cellular Processes 3.5. HDAC Inhibitors 3.5.1. Structure and Classification 3.5.2. Different Types of HDAC Inhibitors 3.5.3. Therapeutic Applications of HDAC Inhibitors 4. HDAC Inhibitors: Market Landscape 4.1. Chapter Overview 4.2. Development Pipeline of HDAC Inhibitors 4.3. Distribution by Phase of Development 4.4. Distribution by Therapeutic Area 4.5. Distribution by Class Specificity 4.6. Distribution by Type of Developer 4.7. Distribution by Geography 4.8. Active Industry Players 5. Drug Profiles: Marketed And Late-Stage HDAC Inhibitors 5.1. Chapter Overview 5.2. Company and Drug Profiles: Marketed and Phase III Molecules 5.2.1. Celgene Corporation 5.2.3. Novartis 5.2.4. Shenzhen Chipscreen Biosciences 5.2.5. Syndax Pharmaceuticals 5.3. Drug Profiles: Phase II Molecules 5.3.1. Abexinostat (PCI-24781) 5.3.2. CUDC-907 5.3.3. FRM-0334 (EVP-0334) 5.3.4. Givinostat (ITF2357) 5.3.5. Mocetinostat (MGCD103) 5.3.6. Pracinostat (SB939) 5.3.7. Resminostat (4SC-201) 5.3.8. SFX-01 5.3.9. SHAPE (SHP-141) 5.3.10. Tefinostat (CHR-2845) 6. Key Insights: Therapeutic Area, Class Specificity, Clinical Endpoints 6.1. Clinical Development Analysis: Class Specificity and Therapeutic Areas 6.2. Clinical Development Analysis: Developer Landscape 6.3. Clinical Development Analysis: Trial Endpoint Comparison 7. Market Forecast And Opportunity Analysis 7.1. Chapter Overview 7.2. Scope and Limitations 7.3. Forecast Methodology 7.4. Overall HDAC Inhibitors Market 7.5. HDAC Inhibitors Market: Individual Forecasts 7.5.1. Zolinza (Merck) 7.5.2. Istodax® (Celgene Corporation) 7.5.3. Beleodaq® (Onxeo) 7.5.4. Farydak® (Novartis) 7.5.5. Epidaza® (Shenzhen Chipscreen Biosciences) 7.5.6. Entinostat (Syndax Pharmaceuticals) 7.5.7. Abexinostat (Pharmacyclics) 7.5.8. CUDC-907 (Curis) 7.5.9. FRM-0334 (FORUM Pharmaceuticals) 7.5.10. Mocetinostat (Mirati Therapeutics) 7.5.11. Pracinostat (MEI Pharma) 7.5.12. Resminostat (4SC, Menarini, Yakult Honsha) 7.5.13. SFX-01 (Evgen Pharma) 7.5.14. SHP-141 (TetraLogic Pharmaceuticals) 7.5.15. Tefinostat (Chroma Therapeutics) 8. Publication Analysis 8.1. Chapter Overview 8.2. HDAC Inhibitors: Publications 8.3. Publication Analysis: Quarterly Distribution 8.4. Publication Analysis: Distribution by HDAC Inhibitor Class 8.5. Publication Analysis: Distribution by Drugs Studied 8.6. Publication Analysis: Distribution by Therapeutic Area 8.7. Publication Analysis: Distribution by Journals 8.8. Publication Analysis: Distribution by Phase of Development 8.9. Publication Analysis: Distribution by Type of Therapy 9. Social Media: Emerging Trends 9.1. Chapter Overview 9.1.1. Trends on Twitter 9.1.2. Trends on Facebook 10. Conclusion 10.1. The Pipeline is Healthy with Several Molecules in Preclinical Stages of Development 10.2. HDAC Inhibitors Cater to a Wide Spectrum of Disease Areas 10.3. Class Specific HDAC Inhibitors Have Been Explored for a More Targeted Approach 10.4. The Interest is Gradually Rising Amongst Both Industry and Non-Industry Players 10.5. Supported by a Robust Preclinical Pipeline, HDAC Inhibitors are Expected to Emerge as A Multi-Billion Dollar Market 11. Interview Transcripts 11.1. Chapter Overview 11.2. Dr. Simon Kerry, CEO, Karus Therapeutics 11.3. Dr. James Christensen, CSO and Senior VP, Mirati Therapeutics 11.4. Dr. Hyung J. Chun, MD, FAHA, Associate Professor of Medicine, Yale School of Medicine 12. Appendix 1: Tabulated Data 13. Appendix 2: List Of Companies And Organizations Companies Mentioned - 4SC - AACR - AbbVie - Acceleron Pharma - Acetylon Pharmaceuticals - Active Biotech - Agios Pharmaceuticals - ASH - Arno Therapeutics - Astellas Pharma - Bayer Schering Pharma - Baylor College of Medicine - BioMarin - Bionor Immuno - bluebird bio - Case Comprehensive Cancer Center - Celera Genomics - Celgene - Celleron Therapeutics - Centre de Recherche en Cancérologie - CETYA Therapeutics - CHDI Foundation - Chipscreen Biosciences - Chong Kun Dang Pharmaceutical - Chroma Therapeutics - Croix-Rousse Hospital - CrystalGenomics - Curis - DAC - Diaxonhit - DNA Therapeutics - Duke University - ECOG-ACRIN Cancer Research Group - Eddingpharm - Eisai - Epizyme - Errant Gene Therapeutics - European Calcified Tissue Society - Evgen Pharma - FORMA Therapeutics - FORUM Pharmaceuticals - Fudan University - Genentech - Genextra - Gilead - Gloucester Pharmaceuticals - GNT Biotech - GSK - Harvard Medical School - Henan Cancer Hospital - HUYA Biosciences - Ikerchem - Imperial College London - In2Gen - International Bone and Mineral Society - Israel Cancer Association and Bar Ilan University - Italfarmaco - Johnson and Johnson - Kalypsys - Karus Therapeutics - King's College, University of London - Kyoto Prefectural University of Medicine - Kyoto University - Kyowa Hakko Kirin - Leukemia and Lymphoma Society - Lymphoma Academic Research Organization - Massachusetts General Hospital - Mayo Clinic - MedImmune - MEI Pharma - Memorial Sloan-Kettering Cancer Center - Menarini - Merck - MethylGene - Mirati Therapeutics - Morphosys - Mundipharma-EDO - National Brain Research Centre - National Comprehensive Cancer Network - National Taiwan University - NCI - Novartis - NuPotential - Oceanyx Pharma - Oncolys Biopharma - Onxeo - Onyx - Orchid Pharma - Paterson Institute for Cancer Research - Pfizer - Pharmacyclics - Pharmion Corporation - Quimatryx - Quintiles - Repligen - Respiratorius - Roche - Rodin Therapeutics - Royal Veterinary College, University of London - Ruijin Hospital - S*Bio - Sarcoma Alliance for Research through Collaboration - Seattle Genetics - Servier Canada - Shape Pharmaceuticals - Sidney Kimmel Comprehensive Cancer Center - Sigma Tau Pharmaceuticals - Signal Rx - SpeBio - Spectrum Pharmaceuticals - Stanley Center for Psychiatric Research - Sutro Biopharma - Syndax Pharmaceuticals - Synovo GmbH - Taipei Medical University - TetraLogic Pharmaceuticals - University of Liverpool - University of Messina - University of Miami - Vanderbilt University School of Medicine - Ventana Medical Systems - Vilnius University - Yakult Honsha - Yale University - Yonsei University College of Medicine For more information about this report visit http://www.researchandmarkets.com/research/srvj3j/hdac_inhibitors


PubMed | Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon, DIAXONHIT, Unite de Recherche Clinique Paris Ile de France Ouest, Service de Chirurgie Orthopedique et Traumatologie and University of Versailles
Type: Evaluation Studies | Journal: Journal of clinical microbiology | Year: 2016

We developed and evaluated a multiplex antibody detection-based immunoassay for the diagnosis of prosthetic joint infections (PJIs). Sixteen protein antigens from three Staphylococcusspecies (Staphylococcus aureus,Staphylococcus epidermidis, and Staphylococcus lugdunensis) (8 antigens),Streptococcus agalactiae(4 antigens), and Propionibacterium acnes(4 antigens) were selected by comparative immune proteomics using serum samples from PJI cases versus controls. A bead-based multiplex immunoassay that measured serum IgG against purified, recombinant forms of each of the 16 antigens was developed. We conducted a prospective study to evaluate the performance of the assay. A PJI was defined by the presence of a sinus tract and/or positive intraoperative sample cultures (at least one sample yielding a virulent organism or at least two samples yielding the same organism). A total of 455 consecutive patients undergoing revision or resection arthroplasty (hip, 66.3%; knee, 29.7%; shoulder, 4%) at two French reference centers for the management of PJI were included: 176 patients (38.7%) were infected and 279 (61.3%) were not. About 60% of the infections involved at least one of the species targeted by the assay. The sensitivity/specificity values were 72.3%/80.7% for targeted staphylococci, 75%/92.6% forS. agalactiae, and 38.5%/84.8% forP. acnes The assay was more sensitive for infections occurring >3 months after arthroplasty and for patients with an elevated C-reactive protein (CRP) or erythrocyte sedimentation rate (ESR). However, it detected 64.3% and 58.3% of targeted staphylococcal infections associated with normal CRP and ESR values, respectively. This new multiplex immunoassay approach is a novel noninvasive tool to evaluate patients suspected of having PJIs and provides information complementary to that from inflammatory marker values.


Paris, France - le 29 novembre 2016 - DIAXONHIT (Alternext : ALEHT, FR0004054427), groupe français leader sur le marché du diagnostic in vitro de spécialités dans les domaines de la transplantation, des maladies infectieuses et de l'oncologie, annonce aujourd'hui de nouveaux résultats d'études et d'analyses sur BJI InoPlex, son test propriétaire marqué CE pour le diagnostic des infections ostéo-articulaires sur prothèses. Ces résultats ont fait l'objet de deux présentations dans le cadre de congrès internationaux majeurs en 2016. Une nouvelle étude prospective en vie réelle a été réalisée à l'hôpital Raymond-Poincaré (AP-HP) de Garches et à l'hôpital Joseph-Ducuing de Toulouse. Elle a porté sur l'utilisation en routine de BJI InoPlex, avec 361 tests réalisés sur 314 patients. Cette population de patients, qui a bénéficié d'un parcours diagnostique plus simple et moins complexe que dans le cadre de l'étude initiale de validation, est plus représentative de la population ciblée dans les centres de deuxième ligne. Par ailleurs, les résultats des test BJI InoPlex et de la mise en culture de ponctions articulaires réalisées avant chirurgie, qui avaient été obtenus dans le cadre de l'étude initiale de validation, ont fait l'objet d'une analyse complémentaire en excluant les 72 patients pour lesquels aucune ponction n'avait été réalisée ou pour lesquels le résultat de BJI InoPlex était indéterminé. Cette nouvelle analyse a permis de déterminer les valeurs prédictives positives et négatives des ponctions classiques seules, puis en association avec le test BJI InoPlex pratiqué avant la ponction. Ces résultats, qui sont résumés dans le tableau suivant, ont également fait l'objet d'une autre présentation sous forme de poster lors du congrès 2016 de l'Association Européenne pour les Infections Ostéo-Articulaires (European Bone and Joint Infection Society, EBJIS) à Oxford au Royaume-Uni[4]. Chaque année, près de 3 millions de prothèses sont posées en Europe et aux Etats-Unis[5], dont plus de 220 000 prothèses de hanche et du genou en France[6]. Près de 10 à 20% des patients[7] bénéficiant d'une prothèse peuvent présenter des douleurs ou une impotence fonctionnelle, même longtemps après la pose. Afin d'adapter la prise en charge du patient, il est primordial d'en identifier l'origine : infectieuse ou mécanique. Actuellement, les outils diagnostiques disponibles pour établir un diagnostic d'infection sur prothèse ont une performance limitée, entraînant une prise en charge du patient parfois mal adaptée et un diagnostic tardif. Or, la stratégie thérapeutique étant différente si le problème est d'origine mécanique ou infectieux, il est primordial pour le chirurgien, l'infectiologue et le microbiologiste d'avoir identifié l'infection avant l'opération. BJI InoPlex est un nouveau test qui donne une information qualitative en 2 heures par espèce de bactéries ciblée, ce qui lui permet, en association aux évaluations usuelles, d'accélérer et d'améliorer la prise en charge des patients. Les performances du test BJI InoPlex par rapport aux résultats microbiologiques de prélèvements peropératoires, sont respectivement de 82,2% pour la spécificité et de 75,9% pour la sensibilité, tous types de staphylocoques ciblés confondus. Les autres bactéries ciblées par le test BJI InoPlex ont une prévalence moins fréquente dans les infections sur prothèses, et le nombre de cas d'infections peropératoires avérées à ces bactéries s'est révélé limité dans la cohorte de l'étude. La spécificité élevée du test pour ces deux familles de bactéries (Streptocoques et Propionibacterium acnes) oriente préférentiellement vers l'absence d'une réponse immunitaire identifiée contre ces types de bactéries, celui-ci devant être utilisé en complément des autres examens pratiqués. Ce test nécessite une quantité très faible de sérum (10 µl) prélevé par simple prise de sang et peut être facilement répété. Après préparation adéquate, le test est réalisé directement dans le laboratoire de biologie du centre hospitalier avec un appareil standard fabriqué par la société Luminex. Le kit BJI InoPlex contient les différents réactifs pour réaliser le test, une plaque de filtration 96 puits, un CD-ROM de calibration contenant les informations d'étalonnage spécifiques au lot et la notice d'utilisation. Le logiciel d'analyse BJI InoPlex Software permet d'interpréter les données et de rendre un résultat par famille de bactéries. Diaxonhit (Alternext, FR0004054427, ALEHT) est un acteur majeur dans le domaine du diagnostic in vitro de spécialités, intervenant de la recherche à la commercialisation de tests diagnostiques dans les domaines de la transplantation, des maladies infectieuses et de l'oncologie. Il est notamment le leader en France de la commercialisation des tests HLA. Avec ses nombreux partenariats et sa forte présence hospitalière, Diaxonhit dispose de son propre réseau étendu de distribution et d'un portefeuille de produits propriétaires parmi lesquels Tétanos Quick Stick® et BJI InoPlex® dans le domaine des maladies infectieuses. Chaque année, le Groupe investit une part importante de son chiffre d'affaires en R&D pour poursuivre le développement de nouveaux tests diagnostiques, innovants et propriétaires. Diaxonhit compte environ 75 collaborateurs basés à Paris et en région parisienne. Le Groupe fait partie des indices Alternext BPI Innovation, PEA-PME 150 et Next Biotech. Ce communiqué comporte des éléments non factuels, notamment et de façon non exclusive, certaines affirmations concernant des résultats à venir et d'autres événements futurs. Ces affirmations sont fondées sur la vision actuelle et les hypothèses de la Direction de la Société. Elles incorporent des risques et des incertitudes connues et inconnues qui pourraient se traduire par des différences significatives au titre des résultats, de la rentabilité et des événements prévus. En outre, Diaxonhit, ses actionnaires et ses affiliés, administrateurs, dirigeants, conseils et salariés respectifs n'ont pas vérifié l'exactitude des, et ne font aucune déclaration ou garantie sur, les informations statistiques ou les informations prévisionnelles contenues dans le présent communiqué qui proviennent ou sont dérivées de sources tierces ou de publications de l'industrie; ces données statistiques et informations prévisionnelles ne sont utilisées dans ce communiqué qu'à des fins d'information. Enfin, le présent communiqué peut être rédigé en langue française et en langue anglaise. En cas de différences entre les deux textes, la version française prévaudra. [3] "Routine Use of a Multiplex Serological Assay in The Management of Prosthetic Joint Infection", Roux et al., ASM, Juin 2016 [4] "Contribution of a multiplex serological immunoassay to the preoperative documentation of prosthetic joint infections", Bauer et al., EBJIS, Septembre 2016 [7] Kurtz et al. Projections of primary and revision hip and knee arthroplasty in the United States from 2005 to 2030. J Bone Joint Surg Am. 2007;89(4):780-785.


Trademark
Diaxonhit and Exonhit S.A. | Date: 2013-01-29

Chemical products and compositions, namely, nucleic acids attached to a solid medium for industrial and scientific use; fissile chemical elements intended for scientific research or laboratory research, namely, reagents, consumables, chemical entities and compounds; chemical preparations for nucleic acids attached to a solid medium for scientific purposes, chemical preparations for scientific analyses other than for medical or veterinary purposes; biological preparations other than for medical or veterinary purposes, namely, blood for the quantification of nucleic acid content; chemical preparations for scientific purposes other than for medical or veterinary use; chemical reagents or products for laboratory analyses, namely, nucleic acids for monitoring and analyzing the expression of genes, for identifying diagnostic targets and therapeutic products, and for conducting research on pharmacogenetics and genotoxicity in connection with pharmacology, food, chemistry, cosmetology, plant health and veterinary sciences; chemical preparations intended for scientific purposes, namely, libraries of nucleic acids for monitoring and analyzing the expression of genes, for identifying diagnostic targets and therapeutic products, and for leading research on pharmacogenetics and genotoxicity in connection with pharmacology, food, chemistry, cosmetology, plant health and veterinary sciences; chemical preparations intended for scientific purposes, namely, DNA fragments for decoding genes affected by diseases or for revealing the transcriptomic signature of patients affected by diseases, and DNA fragments for revealing and analyzing the expression of genes in connection with human medicine, pharmacological medicine and veterinary science. Pharmaceutical products for the treatment of diseases, namely, Alzheimer disease and other neurodegenerative diseases and cancer; reagents and consumables for diagnostic purposes and diagnostic media intended for medical purposes, namely, reagents, consumables and media intended for tests, namely, tests based on blood biomarkers for identifying patients affected by diseases or those at risk of developing a disease and for identifying patients responding to specific personalized treatments; biological acidic products and preparations for pharmaceutical purposes, namely, pharmaceutical preparations for diagnosing diseases, namely, Alzheimer disease and other neurodegenerative diseases and cancer; capsules sold empty for medicines and diagnostic tests; chemico-pharmaceutical preparations for diagnosing, preventing and treating diseases, namely, Alzheimer disease and other neurodegenerative diseases and, cancer; biopharmaceutical products, namely, reagents, consumables, chemical entities and compounds for diagnosing, preventing and treating diseases, namely, Alzheimer disease and other neurodegenerative diseases and cancer ; chemical preparations for medical, pharmaceutical or veterinary purposes, namely, chemicals for diagnosing Alzheimer disease and other neurodegenerative diseases and cancer, especially chemical preparations for diagnosing diseases in the nature of neurodegenerative diseases and cancers; medical diagnostic products and clinical diagnostic products, namely, probes and kits for medical and clinical diagnosis comprised of nucleic acid libraries and nucleic acids on DNA chips; DNA libraries and RNA libraries for medical diagnostic purposes; nucleic acid sequences intended for use in chips for medical purposes and medical diagnostic purposes, namely, for decoding genes affected by diseases or revealing the transcriptomic signature of patients affected by diseases; enzymes or enzyme preparations for medical or veterinary purposes, namely, enzyme stabilizers and enzymatic substrates for use as ingredients in medicines for the treatment of diseases; reagents contained in diagnostic test kits for medical use for taking blood samples required for the preservation of the biological material under analysis in order to carry out the test under the appropriate conditions. Surgical, medical, dental and veterinary apparatus and instruments, particularly for identifying, assessing the seriousness of, assessing prognoses of, and measuring the progression of diseases, namely, Alzheimer disease and other neurodegenerative diseases, and cancer; medical devices using DNA chips for analyzing blood; apparatus for analyzing blood; apparatus intended for medical diagnosis, namely, materials for taking blood contained in kits for taking blood samples and comprised of medical instruments for taking blood; medical instruments for taking blood, collecting of DNA for diagnosing diseases, and materials required for the preservation of the biological material under analysis in order to carry out the test under the appropriate conditions, namely, tubes, syringes and storage containers; spoons for administering medicine; specially adapted containers for the application of medicines, namely, small bags and pouches for use in administering medicines; probes for medical purposes; syringes for medical purposes. Research and development for others of pharmaceutical molecules or biological markers for diagnostic purposes and medicines for treating diseases; chemical analyses; chemical research; chemical services, namely, analysis of RNA genes, tissues and blood samples; biotechnological scientific project studies for identifying people suffering from diseases and to measure the seriousness, prognoses, progression and conversion of the disease and to determine how patients respond to treatments, especially personalized treatments; research and development of new products for others; biological research; biotechnological research; technical research in the field of biotechnology; biotechnological analysis services; laboratory analyses, namely, quantification of nucleic acid content intended for medical and scientific research; consultancy in the field of biotechnology. Medical services; veterinary services; medical assistance services; consultancy in the field of pharmacy, namely, to assist in the selection of individuals affected by diseases for the purpose of clinical trials and to offer targeted care solutions and personalized treatments; hospitals; pharmaceutical industry services, namely, to provide advice in the fields of biotechnology and pharmacy; and pharmacists services to make up prescriptions, namely, geriatric and/or neurological services, in order to facilitate diagnoses and treatment; health care; telemedicine services.

Loading Diaxonhit collaborators
Loading Diaxonhit collaborators